Actualité de la Chasse Divers et insolites Aux abois, AVA demande l’aide du gouvernement

Dans une vidéo partagée aujourd’hui sur les réseaux sociaux, le groupe anti-chasse AVA qui milite contre la chasse à courre lance un appel auprès du gouvernement à travers son leader Stanislas Broniszewski.



L’objectif est d’empêcher les rassemblements des « marcheurs » qui sont en réalité des personnes de tous les horizons et qui viennent soutenir les chasseurs à courre.

Visiblement, AVA est en difficulté quand la résistance s’organise en face de ses membres. Les chasseurs à courre ont reçu depuis environ un mois le soutien de nombreux ruraux, chasseurs ou juste de personnes qui en ont assez que le groupe anti-chasse parle, à tort, en leur nom. Ces derniers ont adopté le surnom de « marcheurs » puisqu’ils ne prennent pas part à la chasse, ils font acte de présence en forêt et font en sorte la chasse se déroule normalement.


Les mots utilisés sont toujours très forts dans les vidéos des associations anti-chasse. Ainsi, des personnes qui se rassemblent en forêt et qui ne partagent pas les valeurs extrémistes de AVA sont donc forcément une « milice identitaire ». On comprend vite la volonté de créer un faux parallèle avec le groupe politique de « génération identitaire » dont la dissolution a été suivie récemment dans les médias.

A travers ce vocabulaire fleuri qui n’est pas sans rappeler les abus de EELV au sujet de la mascarade du « cerf inconnu », les anti-chasse continuent leur propagande à travers les réseaux sociaux.

Cela se fait à grand renfort d’images sorties de leur contexte, d’annonces bancales et de manipulations dans le but de faire passer les chasseurs et leurs soutiens pour des gens violents alors que d’autres images ont montré que certains partisans d’AVA venaient en forêt armés, en train de consommer des drogues et de l’alcool dans le but d’en découdre avec « les bourgeois ».

Il semble que AVA n’accepte pas de voir des personnes marcher en forêt sans qu’ils ne soient des leurs…


L’image d’illustration est issue d’une capture de la vidéo qui est visible sur les réseaux sociaux.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

13 Commentaires

  1. Je serai curieux de voir, les vidéos contredisant les vidéos ava dont parle cette article, bizarement on ne les voit nul part, ni sur le groupe pro chasse, ni dur les groupes anti mal traitance animale, ni dans les tribunaux

  2. Génial les gens ont encore de la raison et ne veulent plus ce laisser faire par des donneur de leçon qui ne connaisse pas la nature mais qui veulent imposer leur vision du monde. Merci a toute les personne qui ne soutienne pas AVA.

  3. Un montage des plus scabreux et mensonger que je n’ai pu voire.

    Bourré de courtes d’images choc que l’on ne peut vérifier !
    Parler à la place des gens de la campagne en leurs prêtant de fausses paroles.
    Dire que la chasse à courre est extrêmement dangereuse !
    Demander la dissolution d’une milice qui n’existe pas.
    S’insurger en voyant des défenseurs de la chasse à courre !
    Pénétrer sans autorisation sur des terres privées.
    Taper sue les chiens
    Instrumentaliser la chasse à courre en poussant les animaux vers les lieux d’habitation pour mieux servir leur cause.
    Frapper les cavaliers.
    Faire tomber les chevaux.
    Inventer de faux accidents de circulation en incriminant les chasseurs (heureusement des témoins ont pu contredie les mensonges.

    J’en passe et des meilleurs,

    Voila la réalité d’AVA.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici