Actualité de la Chasse Divers et insolites Un cerf au comportement anormal euthanasié par l’ONCFS

En Indre et Loire, du côté de Lourdoueix-Saint-Michel, un cerf élaphe âgé d’environ 3 ans a dû être abattu cet après-midi par des agents de l’ONCFS.

Le cerf est connu dans la région pour son comportement étrange depuis déjà 1 an, comportement qui n’a rien de celui d’un animal sauvage. En effet ce cerf était connu pour être copain comme cochon avec…… des poneys et même des bovins comme en atteste la photo ci-dessus.

À vrai dire l’animal ne faisait pas de mal, mais sa présence auprès des autres animaux présentait  un risque d’accident. Le cerf a effrayé à plusieurs reprises des troupeaux entiers. En outre, en période de brame, les agents ont estimé que le cerf aurait pu blesser un âne ou un ovin en le prenant soit pour un congénère soit comme un ennemi territorial.

Photo : Maxppp – Dominique ANDRE

8 Commentaires

  1. Mon Dieu, quel criminel, ce cerf ! Ne pas être agressif, et se faire ami avec des êtres d’autres espèces ! Mais, Madame, Monsieur, cela mérite sans aucun doute possible… la MORT !

    • JC Neuville, et vous faites quoi pour lutter contre? Rien bien sûr à part dénoncer et critiquer! ça c’est devenu tellement facile! la lâcheté se cache aujourd’hui derrière les indignations!

  2. @ Y.A. : Et nous, devrions-nous considérer que quelqu’un qui écrit « cataminie » en ne maîtrisant ni l’orthographe ni le sens des mots, est une cata maxi :) ou un danger pour le bon usage de la langue ?
    Plaisanterie mise à part, qu’est-ce qui empêcherait d’envisager qu’un cerf en rut – effectivement connu pour attaquer par exemple les chevaux et plus particulièrement les juments, soit éloigné des animaux domestiques plutôt qu’abattu ? Bien sûr, cela nécessite des moyens, et régler le truc à coups de flingue est plus rapide. Comme l’écriture instinctive, en somme : pan pan !!
    Vous avez peut-être – sûrement – des connaissances techniques en termes de zoologie et en particulier sur les moeurs des cervidés.
    Mais si vous disposiez de quelques informations sur ce qui se fait dans d’autres pays, comme par exemple ici : http://www1.nyc.gov/office-of-the-mayor/news/443-16/mayor-de-blasio-multifaceted-deer-impact-management-plan-staten-island vous verriez qu’aux Etats-Unis (ici dans les alentours de New-York), on applique un programme en 4 points : stérilisation (pour la prolifération), mesures de circulation routière (pour éviter les collisions (le cert étant surtout dangereux comme sujet de rencontre avec une voiture), programme éducatif pour apprendre à la population à vivre en bonne intelligence avec les cerfs (et autres animaux sauvages) et enfin, des mesures de protection de la nature favorisant l’habitat des cerfs par la densification forestière et la clôture. Le plan de « management des cerfs » fait là-bas l’unanimité et prouve ses effets à long terme.
    Dédié à tous les cerveaux-pan-pan de France, hélas pas seulement en matière de cerfs : ours, loups, oiseaux… A rappeler tout de même que les cerveau-pan-pan représentent 2 % de la population. Leur approche du « problème » devrait-elle emporter les décisions létales au détriment de toute autre solution ?
    Et ne serait-ce pas les mêmes qui ont réduit à néant les haies touffues d’épineux qui autrefois protégeaient les pâtures ? Cela pour de bas calculs de rendement agricole à deux balles ?
    Ouais ouais, tout se tient : le cataminisme, l’agriculture intensive, la chasse, la gestion des forêts. Cela demande une intelligence globale. On n’est pas sortis de la merde.

  3. Hello,
    Merci de faire de Chasse Passion un lieu de débat entre vous :-)
    Je me permet juste une toute petite intrusion, comme j’ai remarqué que chacun avez son avis bien tranché, je voudrais éviter tout débordement. Merci donc de rester courtois ‘ce qui est le cas pour le moment!)

    Bon débat!
    Jacques

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici