Actualité de la Chasse Divers et insolites Un maire soupçonné d’avoir forcé un barrage de gendarmerie en pleine battue...

Le 26 avril dernier, à Meilly-sur-Rouvres avait lieu une battue administrative dans un bois privé de 200 hectares afin de lutter contre la surpopulation de sangliers.

Une trentaine de chasseurs étaient présent encadrés par un lieutenant de louveterie. Pour l’occasion les gendarmes ont bloqué l’accès à certaines routes afin de garantir la sécurité de tous.

Le maire de la commune serait alors arrivé sur l’une de ces routes bloquées et cela se serait mal passé avec les gendarmes selon des témoins. Enervé de ne pas avoir été prévenu de cette battue sur sa propre commune, le premier édile aurait alors tout simplement forcé le barrage relate le quotidien Bien Public.



Si ce comportement est avéré, le maire de la commune devra répondre de son acte, et nul doute que ses relations avec les chasseurs de sa commune vont s’en trouver sérieusement dégradées.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

7 Commentaires

  1. Aberrant : Toute battue doit être déclarée en mairie qui assure pendant 48 heures l’affichage à destination des administrés. Donc ce maire A RAISON de se rebeller. Le lieutenant de louveterie a failli à ses obligations d’information et l’arrêté préfectoral est nul et non avenu…les gendarmes devraient le savoir. Il ne risque rien pénalement.

    • Il ne risque rien pénalement ??? C’est une blague ? Donc si on s’estime lésé maintenant on a le droit de foncer sur des gendarmes c’est ça ? Outre le fait qu’ils n’y sont pour rien vos propos sont incroyables, j’espère que vous en répondrez.
      Pour le fond de l’affaire, si ce maire n’a réellement pas fait l’objet d’une information sur le déroulement de cette action par le louvetier il est clair que celui ci a fait preuve d’une légèreté qui fera sans doute l’objet de poursuites.
      Dans l’histoire les chasseurs de la commune (éventuellement car pas forcément) n’y sont pour rien.

  2. Je l’ai vécu personnellement : 7 infractions relevées dans la procédure dont deux annulant l’arrêté préfectoral ! Le louvetier en terrain conquis et ne respectant aucune règle, avec mission de service public, ça suffit ! S’ils veulent donner des arguments aux anti chasse, qu’ils continuent ainsi.

  3. joel gouriez de la motte je pense que votre argumentation est juridiquement faible .le refus d obtempérer se caractérise par la non éxécution des ordres donnés par un fonctionnaire habilité revètu des insignes extérieurs et apparents de sa qualité.
    le fait que l arreté préfectoral soit entaché d erreur ne soustrait en aucun cas l usager de la route aux sanctions prévues par le code pénal.
    toutefois et je vous rejoins sur ce point et sous toutes réserves ne connaissant pas la situation de manière exhaustive il est anormal que soit le lieutenant de louveterie soit le préfet n est pas informé l autorité municipale de la tenue de cette battue administrative.
    là comme ailleurs la courtoisie , la civilité et la bonne éduction ne devraient jamais faire défaut.

  4. le Préfet au travers de la DDT a ordonné une battue administrative au lieutenant de louvèterie. Ce dernier exécute les ordres de son supérieur.
    Dans le même temps une copie de cet AP est adressée au Maire de la commune par la DDT.
    Ce maire a un comportement plutôt incohérent et non avenu. N’aurait-il pas dû constater les faits, prendre contact avec le louvetier afin d’avoir connaissance de la teneur de l’AP et ensuite en référer au Préfet?
    Vu le comportement de ce Maire vis à vis des Agents de la Gendarmerie présents en ces lieux pour assurer la sécurité des usagers de la route, il ne serait pas du tout surprenant que nous apprenions qu’il est anti chasse mais malgré cela il ne peut se soustraire aux injonctions de personnes chargées de mission de l’Etat
    Aux prochaines élections qui élira le Maire de cette commune, il n’est pas du tout impossible que les chasseurs et leur famille se souviennent du comportement de ce dernier et lui donnent par leur vote de belles et grandes vacances.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici