Actualité de la Chasse Ruralité Brigitte Bardot s’attaque à Marc Fesneau, nouveau ministre de l’agriculture

Dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux, Brigitte Bardot s’attaque de front à Marc Fesneau, le nouveau ministre de l’agriculture car il est passionné de ce qu’elle appelle « un sport abominable » qui est la chasse.

On pouvait s’attendre a des réactions de la part des écologistes extrémistes et qui poussent l’idéologie animaliste et antispéciste au maximum mais il semble que celle qui fut une star de cinéma dans une autre vie soit désormais plus prompt aux jugements sans fondements que les autres.

Tout le long de son communiqué Brigitte Bardot énumère les points qui font que Marc Fesneau est, selon elle, la pire nomination possible sur le poste qu’il occupe. Tout cela parce qu’il est… chasseur.



Elle passe cependant sous silence son implication profonde pour la ruralité, l’agriculture et la dynamique des territoires. Au-delà de sa passion pour le monde cynégétique, Marc Fesneau est probablement l’une des personnes les plus compétentes pour occuper ce poste au sein du gouvernement et pour rassembler les ruraux au lieu de les diviser comme ont pu le faire ses prédécesseurs.

En gras dans son communiqué, une des punchlines dont Brigite Bardot nous gratifie désormais régulièrement, histoire de continuer d’entretenir la haine du chasseur : « Pourquoi ne pas mettre un croque-mort comme ministre de la Santé? »

Il semble pourtant que BB ait bien vite oublié que l’on peut être chasseur et être un bon dirigeant comme elle l’affirmait dans un autre communiqué du 3 décembre 2020, peu après le décès de l’ancien Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, pour qui elle avait visiblement beaucoup d’affection : « Pourtant vous étiez un chasseur mais non démuni de coeur et d’intelligence ».

Voir le communiqué complet ici :

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

8 Commentaires

  1. Il paraît qu’elle défend le bien-être animal, mais lorsque je l’entends ou que je lis ses interventions, Mme Bardo ne sait qu’exprimer sa haine…

  2. Quelle décadence, la bobo des années 50 n’est plus fréquentable tant elle est méconnaissable.
    A t elle des nouvelles de son fils ?

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici