VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 
Garmin

Des agents de l’OFB face à un ours en allant constater des dégâts sur des ruches

ours

Ce mardi matin, les agents de l’OFB missionnés pour constater les dégâts sur des ruches dans le village d’Auzat en Ariège ont eu la surprise de voir que leur enquête allait surement être de courte durée. Ils sont tombés sur le coupable qui revenait sur les lieux de son méfait et les agents ont donc pu valider le fait qu’il s’agissait bien d’un ours.


Une enquête rondement menée.

Comme le rapporte La Dépêche, c’est un apiculteur amateur qui a découvert le bâtiment qui abrite ses ruches totalement éventré et les ruches détruites.

Vu l’ampleur des dégâts il ne peut pas s’agir d’un simple voleur de miel mais bien d’une bête sauvage, et de belle taille si on prend en compte l’ampleur des dégâts. Le propriétaire des lieux alerte donc l’Office Français de la Biodiversité afin que des agents se rendent sur place pour confirmer ou non s’il s’agit bien d’un dégât provoqué par l’ours.


Lorsque le rendez-vous arrive, l’homme accueille les agents de l’OFB et leur montre l’étendue des dégâts lorsque, à la surprise générale, l’ours a refait son apparition, ne permettant plus de mettre en doute son implication dans les dégâts constatés par l’apiculteur.

Les agents et la famille du propriétaire se sont rapidement mis à l’abri d’une éventuelle charge du plantigrade tout en essayant de le faire fuir à l’aide d’une pierre jetée dans les débris du petit bâtiment.

A lire aussi : [Vidéo] Un tout jeune ours a été aperçu depuis une route dans les Pyrénées

Finalement, l’ours a rapidement rebroussé chemin devant l’effervescence qu’il a suscité et est retourné en direction de la forêt d’où il était apparu.

L’ours avançait sereinement en direction des maisons.


Comme en témoigne le propriétaire des ruches détruites, ce qui a étonné au plus haut point les agents de l’OFB était le fait que l’ours revienne en plein jour pour vider la dernière ruche encore intacte malgré les allées et venues, comme s’il n’avait pas peur de l’homme.

Par chance, cette fois, les agents étaient sur place pour constater l’évènement de leurs propres yeux. Pour les habitants de la région, ce type de comportement ne surprend plus vraiment. Les éleveurs comme les riverains savent que les ours ont besoin de se nourrir mais qu’il est plus facile pour eux de s’attaquer aux troupeaux ou de fouiller aux abords des zones habitées que de chasser en pleine montagne.

Le climat actuel ne facilite pas les choses et les différents épisodes météorologiques ne favorisent pas non plus la recherche de nourriture en pleine nature. Cela a probablement attiré le plantigrade vers le village d’Auzat et l’odeur du miel a fait le reste.

L’ours a pourtant déjà été vu dans la région et une vidéo de son approche a été diffusée sur les réseaux sociaux.


On y voit l’animal s’approcher d’une propriété et mettre le nez en l’air pour jauger la situation.

La culpabilité de l’ours ayant été prouvée sur place, l’apiculteur sera indemnisé comme le prévoit la réglementation mais il n’est pas certain que ce dernier souhaite continuer à avoir des ruches sur son terrain, au risque d’attirer de nouveau les ours…

7 réflexions sur « Des agents de l’OFB face à un ours en allant constater des dégâts sur des ruches »

  1. Si la conclusion est « de ne plus mettre de ruches sur cet espace », alors, pourquoi pas « ne plus faire d’élevage dans les pâtures », pourquoi pas « quitter son habitation en montagne », etc ceci face aux ours et aux loups voilà ce que souhaitent les écolos, jusqu’au moment où eux mêmes ne pourront plus se balader mais ils auront tout détruit!

  2. Au moins cette fois , ils ne peuvent pas nier , ni déclarer probable.
    Dommage que les loups ne reviennent pas à chaque expertise ……

    1. J’espère que les agents de l’OFB avaient la main sur leur arme comme dans les contrôles des chasseurs ou des agriculteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] La beauté du chien de chasse à l’arrêt

[Vidéo] La beauté du chien de chasse à l’arrêt

La chasse est est une pratique sportive, une passion mais c'est aussi une activité d'une esthétique incomparable, tant les moments...

13 juin 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×
browning

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.