Actualité de la Chasse Ruralité Grâce à la LPO, 8000 choucas pourront continuer de causer des dégâts...

Dans les Côtes-d’Armor, un arrêté avait été pris par la préfecture en 2020 dans le but d’autoriser le prélèvement de 8000 choucas qui causent de nombreux dégâts sur les cultures malgré leur statut d’espèce protégée.

La préfecture avait autorisé ces prélèvements par dérogation car le grand nombre d’individus présents sur le territoire permettait une certaine régulation et la destruction à tir de 8000 de ces oiseaux n’était pas une nuisance pour l’état de conservation de l’espèce dans le département.

La LPO a attaqué cet arrêté en justice auprès du tribunal administratif de Rennes avec comme argument principal que la préfecture n’avait envisagé aucune autre solution alternative à la régulation. Elle a obtenu gain de cause puisque le tribunal à cassé l’arrêté en ce début décembre 2021, empêchant de nouveau la régulation des choucas.



La Ligue de Protection des Oiseaux a également exprimé sur son site web que « La destruction systématique d’animaux considérés comme nuisibles aux intérêts de quelques-uns (les agriculteurs, ndlr) n’est pas acceptable ».

Elle estime également que c’est aux agriculteurs et aux autorités de trouver des solutions afin de permettre la cohabitation entre activités humaines et faune sauvage.

Alors que les agriculteurs subissent chaque année de plus en plus de dégâts de la part des choucas dans leurs parcelles (1.4 millions d’euros de dégâts dans le Finistère), la colère des exploitants risque bien de devenir difficile à contenir suite à cette décision.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

53 Commentaires

  1. Bonjour,
    Pourquoi ne fait on pas payer les dégats de ces espèces par les associations qui ont cassés ces arretés quand il est prouvé que ces dégats résultent bien de cette décision ?

    • Ce serait effectivement une excellente idée, à creuser, il faudrait que les agriculteurs mettent une pétition dans ce sens en ligne, ils n’auront aucune difficulté à obtenir 100 000 signatures et faire examiner cette proposition par le sénat,
      Comme l’a fait le groupuscule 1 jour 1 chasseur !

    • Qu’on arrête de mettre tous les problèmes du monde sur le dos des animaux. Les agriculteurs n’ont qu’à chercher des solutions. L’abattage systématique c’est trop facile !

    • C’est bien pratique de mettre.la.faute sur la.faune sauvage… Que la France se mette enfin en conformité avec les directives européennes pour commencer !

    • Bonjour vous avez entièrement raison les écologiques ont qu à régler les dégâts ils ont tous de la gueule pour tout interdire sapin Noël crèche foi gras etc qu ils nous foutent la paix il y a déjà assez que des millions de travailleurs devront changer de voiture

    • C’est ce que je me tue à dire depuis des années, ainsi que les dégâts de grand gibier ,à faire payer par toutes ces assos qui touchent je ne sait combien de subventions L214 , Lpo etc….

    • Alors la LPO estime que le gazage des oies cendrées et autres espèces en Hollande est normal car il on protégé les oies et refuse quand france on prélève un faible pourcentage pour eux elle ne migre pas chez nous ( les bagages prouvent le contraire). Et la il s’oppose encore une fois. Ils n’ont rien à faire des espèces ils veulent juste emmerder.
      Dans bien d’autres pays dont le québec les prélèvements raisonnable sur des espèces dont les effectifs posent des problèmes fonctionne très bien mais pas France à cause de personnes obtues.

    • Ne serait-il pas mieux de réguler drastiquement les populations de sangliers agrainés, qui, j’imagine, posent plus de problèmes à l’agriculture, entre autres.

    • Un sympathisant LPO m’a dit que la vie d’un agri n’avait pas plus de valeur que celle d’un choucas… dans notre commune un amoureux des animaux a tiré et blessé un chien de chasse etc …Qu’on soit chasseur agriculteur, pêcheur ou forestier nous sommes agressés en permanence par des écolos bobos qui ne savent pas différencier un dindon d’une pintade, quand allons nous nous unir et nous défendre?

    • Pauvres petits exploitants qui ne peuvent plus exploiter a cause des méchants oiseaux qui cherchent à ce nourrir et pauvres petits chasseurs qui pourront plus massacrer des oiseaux pour leur loisirs a cause des méchants écolos, c’est vraiment trop dure !

    • Tous ces bobos escrolos de salons urbains, on va les coller aux exploitations agricoles concernées.
      Ils nous montreront que faire pour conserver ces oiseaux en surpopulation et vivre des cultures détruisent par la bêtise de certains.
      LA LPO DOIT PAYER LES DEGATS OCCASIONNES AUX CULTURES PAR CES OISEAUX.

    • Je suis à la sortie d’une ville de 17000 habitants, dans le Nord. j’habite à 100 m d’une église et à 300 mètres des premiers
      champs. Depuis une dizaine d’années, les «  »choucas  » ainsi que les pigeons dit «  » de clocher  » se sont multipliés énormément. Presque toutes les cheminées sont bouchées par des nids de «  » Choucas «  ». Ces choucas remplacent peu
      peu les corneilles et les corbeaux. Cela devient une réelle gène par les fientes sur l’église, les toits et les voitures. Il est plus que temps de les réguler sérieusement..Tout à fait, qu’on leur supprime les subventions pour les attribuer pour les dégâts.

  2. Oui il est temps que ces Associations cassent leur tirelire plutôt que de cassé du bois sur le dos des chasseurs et des agriculteurs !!ras le bol des associations de guignol

  3. Biensur qu 8l faut les faire payer.
    C ewt trop facile de s attaquer aux arrêtés par simple idéologie.
    Derriere cette interdiction , il y a des enjeux financiers pour les agriculteurs et les éleveurs.
    Dons ils protègent, ils paient

    • Dans Mon village de 42 km carrés la population est de 1500 a 2000choucas et dans les communes voisines la population est de 500 a 1000 choucas en moyen en 1 journée au printemps il peuvent vous détruire un champ surtout si le temp est secs j attend les solution alternative de la LPO je suis prêt à les aider à les mettre en place

  4. Ok,pourquoi ne fait t’on pas payer aux argiculteurs utilisant des pesticides et autres les frais médicaux des personnes qui ont des problèmes dûs à l’utilisation de ceux-ci ? Je pense qu’ils seront les grands perdants…

  5. Bonjour, toutes les associations qui sont pour la protection animale devraient avec les subventions qu’elles touchent payer les dégâts aux agriculteurs, et après on verras. Quand on sait que rien que le département de la Haute Marne, la FDC de ce département paie aux agriculteurs la coquette somme de 2,3 millions d euros de dégâts, et les prélèvements ce font, si demain ont arrette la chasse, et bien il faudra ce battre dans les magasins pour pouvoir ce nourrir à des prix exorbitant

  6. C’est aux victimes de trouver des solutions … Comme lorsque l’on disait à une autre époque à une femme violée qu’elle l’avait peut être bien cherché …

    • Non .
      Le choucas a peut-être été protéger à juste titre à une époque, mais maintenant il prolifère et fait des dégâts.
      Il faut aussi savoir faire marche arrière ssantedans la protection de certaines espèces qui deviennent envahissantes et provoquent trop de dégâts

    • C’est vrai Audiard disait : Les C–S ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ou heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.

  7. LPO est subventionné par l’état et vie de ces procédures . Tout porte à croire qu’il existe une volonté gouvernementale de fournir le bâton pour se faire frapper . Les blessures sont portées par les agriculteurs car dans ce pays ont se passionne pour les nuisibles et les prédateurs

  8. Les agriculteurs devraient changer de culture. Ou faire des friches. Tout cela est de leur faute. Vive les juges administratifs vive les bobos. Ah bas sapin de Noël crèche tour de France sapin de Noël agriculteurs chasseurs ah et j oubliais le sport automobile……. Ect

  9. Enfin une action intelligente et réfléchie ! En 2021 il est grand temps que l’homme se rende compte que la Terre et ses habitants ne lui appartiennent pas. Sommes nous la seule espèce à ne pas avoir suffisamment de neurones pour pouvoir co-habiter avec les autres sans être obligé de les tuer ??

    • Vous êtes dans le monde de WD, la nature c’est autre chose, allez la toucher et la vivre au quotidien.
      Sachez, ne vous en déplaise que « l’espèce » humaine est supérieure aux autres espèces vivant sur terre.
      Au-delà, concernant les dégâts des choucas, prenez les en charge en totalité et laissez proliférer cette espèce envahissante et participez ainsi au déséquilibre néfaste.
      Vous nous faites de l’ULTRACREPIDARIANISME.

  10. Quand on écoute les agriculteurs et les chasseurs les choucas les loups les ours les lynx les renards les blaireaux les sangliers les cerfs les chevreuils les pies les corneilles les rapaces etc etc font des dégâts donc faut les exterminer. Et les dégâts causés par les humains ? Faut les réguler eux aussi?

    • Il ne s’agit pas d’exterminer les choucas mais de réguler une population qui provoque des dégâts. Il ne faut pas hésiter à proposer une autre solution ( les capturer pour les relâcher dans Paris ou installer un grand filet qui couvrirait le département….)

    • Quels dégâts ?
      C’est important de les connaitre.

      A titre d’exemple au début de l’humain sur terre, sa durée de vie atteignait difficilement 20 ans.
      Aujourd’hui il n’est pas rare de dépasser 100 ans ! vous appelez cela dégâts ?
      Au début du siècle dernier, beaucoup d’enfants mourraient dans leurs premiers mois de vie, aujourd’hui
      c’est à de très rares exceptions, vous appelez cela dégâts ?
      Tous les animaux que vous citez, prenez les parmi vos habitats de béton et vous ferez connaissance.

  11. Exact en plus de ça on est là seul espèce à tuer d’autre espèces pour se nourrir …
    Non sérieusement la nature c’est un prédateur une proie, c’est la chaîne alimentaire.

  12. Je suis chasseur et je suis complètement en accord avec la LPO sur ce sujet. L’agriculture intensive a depuis 40 ans complètement défiguré nos campagnes et réduit à néant la population de petit gibier de plaine. Si quelques oiseaux provoquent un peu de dégâts sur les semis ca n’a absolument rien de semblable avec les dégâts des sangliers. Les agriculteurs doivent tolérer la présence de la nature dans leurs parcelles. Si ce n’est pas le cas ils peuvent toujours decendre de leurs énormes tracteurs et effarouchées les oiseaux eux même. Si on en ait la alors dépêchent nous de classer le lièvre comme un nuisible susceptible de détruire l’agriculture française

    • Pour votre information mr OSSOLA, nous parlons la du choucas des tour une espèce à par entière qui n’a rien à voir avec le corbeau… Mise à part la couleur. Et non je n’ai jamais tirer des oiseaux au primtemps durant leur pleine période de reproduction

  13. Des indemnités sont mises en place faut arrêter le délire …
    Tout les ans nous semons les maïs aux endroits critiques et nous sommes indemnisés sans même nous occuper des parcelles en question c’est tout bénef…

    • Le Catez est un faux paysan qui vient manipuler grossièrement.

      « Nous sommes indemnisés sans même nous occuper des parcelles en question c’est tout bénef… »

      C’est archi faux, il faut évaluer les dommages avant de recevoir éventuellement une indemnisation.

      Puis qui verse les indemnités ?

      VOUS AVEZ DEJA VU DES INDEMNITES, SUR UN SINISTRE QUELQI’IL SOIT, VERSEES SANS SANS EXPERTISE ?

  14. Réponse à Duca et Ducon (qui ne laisse pas la possibilité de leur répondre : Bravo, quel courage !)
    Qui êtes vous pour me conseiller d’aller « toucher » la nature ? Que connaissez vous de ma vie ? de ma profession ?
    Croyez-vous vraiment que les chasseurs et les agriculteurs sont tous « anti natures », convaincus qu’ils sont supérieurs aux autres et dénués de cerveau ?
    Chacun son opinion, messieurs/dames,vous détruisez vos propre ressources et la bêtise qu’est la vôtre anéantira l’espèce humaine.

    • J’en vois pas en quoi vos « contempteurs » vous empêchent de répondre… encore une petite phrase mensongère, nous connaissons de votre vie ce que vous en dites ici, vous parlez de manière générique avec des idées générales sur un problème bien précis ce qui laisse à penser que vous ne savez pas de quoi vous parlez, les choucas sont trop nombreux et provoquent des dégâts soit plus d’ un Millions d’euros uniquement sur le Finistère ,profitant de leur statut de protection qui n’a plus lieu d’ être sur ce secteur tout au moins, personne ne veut les anéantir mais juste limiter les dégâts en limitant les populations, comme d’habitude on s’aperçoit que le statut protégé sanctuarise l’animal quoi qu’il se passe par la suite, l’exemple des cormorans dont la prolifération dans les terres anéantit la faune piscicole des petites rivières est le plus flagrant .

  15. Tout ces commentaires me herissent la plume, le choucas est une espèce opportuniste qui se nourrit de tout ce qu’il peut trouver en zone urbaine ou rurale et produire des dégâts importants aux cultures comme aux bâtiments leur régulation me paraît indispensable

  16. steph ou stephane apparament cela change : vous parliez « de descendre de leurs énormes tracteurs » c est donc bien des corbeaux dont vous parliez ? sinon je comprends mal votre remarque concernant les choucas des tours…
    mais sans doute avez vous une précision a apporter….

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici