VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

La propriétaire d’un refuge pour animaux demande à passer son permis de chasse pour faire face aux attaques de loups

attaque de loup

Dans le département du Var, le loup est désormais bien implanté mais les attaques sur les animaux domestiques se multiplient depuis quelques années. Les éleveurs ont souvent demandé des mesures mais ce ne sont pas les seuls concernés par ces attaques.


« Je ne suis pas anti-loups »

Face aux caméras de BFM TV, la créatrice d’un refuge pour animaux exprime son désarroi alors que des loups lui ont tué deux chèvres récemment. Deux autres ont disparu et la propriétaire du refuge aimerait pouvoir défendre ses animaux en cas de nouvelles attaques.

Pour ce faire, elle explique que dans son cas, le prix du passage du permis de chasse ainsi que l’acquisition du arme sont des dépenses qu’elle ne peut pas assumer. Elle demande si une aide ne peut pas être développée pour les personnes qui, comme elle, aimeraient juste pouvoir défendre leurs bêtes en cas d’attaques.


N’étant pas considérée comme éleveuse, elle ne bénéficie pas des subventions accordées pour les poses de clôtures ni pour les dépenses relatives à la sécurité de son troupeau.

Elle lance donc un appel à l’État et aux Fédérations de chasseurs pour que quelqu’un lui donne un coup de pouce dans sa démarche, afin qu’elle puisse passer son permis et défendre ses animaux face aux loups.

Cette situation devrait ouvrir les yeux d’un certain nombre d’écologistes qui regardent la situation du haut de leur tour d’ivoire car il est difficile de rester insensible à la détresse de cette propriétaire de refuge qui n’est pas anti-loups comme elle le dit à plusieurs reprises, mais qui veut juste passer son permis de chasse pour pouvoir protéger les animaux qu’elle a pu recueillir.

Le Var, terre des loups.

Dans le Var, les populations lupines se portent bien. Si selon les dernières estimations officielles c’est dans les Alpes-de-Haute-Provence qu’il y a le plus de loups en France, le Var est juste derrière avec 24 meutes établies sur le territoire.


A lire aussi : [Vidéo] Un loup entre dans une bergerie et réalise un véritable massacre

Les éleveurs bénéficient d’un certain nombre d’aides afin de placer les troupeaux en sécurité mais cela se révèle assez régulièrement insuffisant. Les demandes d’indemnités grimpent en flèche et pour d’autres personnes comme cette propriétaire d’un refuge pour animaux, ces aides n’existent même pas.

De plus en plus d’éleveurs demandent désormais à passer leur permis de chasser, non pas parce qu’ils ont du temps à accorder à ce loisir, mais plutôt par nécessité afin d’avoir l’opportunité de défendre leurs bêtes face aux attaques de loups.

Les choses s’avèrent tout de même complexes pour défendre les troupeaux. Entre le passage du permis, l’acquisition d’une arme, les autorisations nécessaires, les demandes d’aides, les clôtures, les chiens de protection, etc.


Les animalistes pro-loups se gargarisent que des promeneurs puissent à nouveau observer des loups en pleine nature mais ceux qui payent la facture, ce sont bien les locaux qui doivent composer avec le grand prédateur au quotidien.

9 réflexions sur « La propriétaire d’un refuge pour animaux demande à passer son permis de chasse pour faire face aux attaques de loups »

  1. Attention madame ! Si vous tuez un loup vous risquez gros. En Espagne, tout récemment, un homme qui a tué un Ours a écopé de 2 ans de prison ferme et 17.000 euros d’amende. Si vous ne voulez pas aller en taule, soyez prudente.
    Les juges rouges en France et les écolos radicalisés vous mèneront la vie dure même s’il s’agit de défendre vos bêtes. Le droit des animaux sauvages estau dessus des droits de l’homme. Voilà à quoi l’Europe nous a mené : de plus en plus d’interdits et de punitions.

  2. La différence entre être éleveuse et posséder des animaux libres de se reproduire sur ses terres? Tous les animaux doivent être identifiés, suivis par les services vétérinaires, les naissances déclarées, vous devez être inscrite à la MSA, ….
    En cas de mortalité, l’équarrissage ne prendra pas un animal non identifié.
    La présentation de ce cas me semble pas complète.

  3. Faire payer TOUT les frais ( dégats , clôtures , heures de surveillance, frais de vétérinaire etc …) à ceux qui sont pour la réintroduction du loup , de l ours etc… avec leurs propres deniers .
    Aujourd’hui un loisir ça ce paye .

  4. Ne passez pas le permis, si vous tuez un loup sans autorisation on vous l’enlèvera. Pour l’arme ça m’étonnerait qu’il n’y ait pas un vieux Robust qui traine chez un ancien du village. Si vous ne voulez pas de très gros ennuis vous retirez les plombs de la cartouche et vous mettez du gros sel de « camargue’ pour faire plaisir aux locavores. Dans le temps on faisait ça pour les chats et ça fonctionnait bien. Entre le bruit du coup de fusil et le sel qui lui grattera le cul quelques jours il ne reviendra plus trainer chez vous…

  5. 24 meute dans le var le garde manger doit commencer a ce vider dans les montagne le besoin de nourriture va faire de plus en plus de dégât chez cette dame…

  6. Bonjour
    Avant d’en arriver au fusil cette personne a t elle pensé a une bonne clôture étanche(2.00m de haut et 0.80m enterrée ,ou retournée si impossible de creuser)
    La nouvelle loi engrillagement le permet(c’est selon) jusqu’a 150m de son habitat
    Avec un rayon de 150m vous obtenez tout de même un parc de environ +- 6ha !!
    Mais je doute fort qu’elle en ai les moyens s’il faut déja qu’elle sollicite les bonnes âmes pour le permis et acheter le fusil
    En un mot donc(ecusez moi d’etre cru) encore une Lambda qui veut venir en aide aux animaux si ce sont les autres qui paient
    J’ai le même cas en voisinage qui récupére des chevaux a la retraite et fait appel aux « dons de fourrage » pour les nourrir

  7. Oulala ! Elle prend des risques : les loups ont tous les droits et il ne faut pas les emmerder , pas les déranger , bref c’est des dieux .
    Les loups sont nourrit avec les moutons d’alpages et nous bons français avec les brebis d’Australie et bientôt les fromages d’estives feront parties du souvenir comme les traditions interdites (chasses traditionnelles)
    par une Europe fédérale
    Nous l’avons compris notre nation devient l’Europe : en atteste les contestations légitimes des agriculteurs

  8. Passer un permis de chasser et acquérir une arme ?
    Est-ce à dire que cette éleveuse compte tirer sur les loups pour s’en protéger ?
    Les écolos et les animalistes ne verront pas la chose d’un même oeil. Cette dame n’est pas sortie de l’auberge.

    1. petite correction
      apparament cette personne ne fait que gerer un refuge elle n’a pas le statut d »eleveuse » sinon elle n’aurait aucun soucis a obtenir les aides adéquates

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Une chèvre défend son petit face à un sanglier

[Vidéo] Une chèvre défend son petit face à un sanglier

Nombreuses sont les vidéos ou l'ont voit des sangliers se nourrir de toutes sortes de proies. Si souvent il s'agît...

15 avril 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.