Dossier chasse Périscope Chasse au poste en battue, nos conseils pour réussir

Vous chassez le grand gibier en battue au poste, ce dossier risque de vous intéresser, même si vous semblez déjà tout connaitre, on peut toujours s’améliorer en glanant une astuce par-ci par-là.



Tout d’abord, on va rabâcher un peu, mais on vous rappelle que la sécurité prime sur tout le reste, même sur le sanglier de votre vie. Ne pas tirer est un acte de chasse…

1 – Se familiariser avec son matériel avant la chasse

Vous venez d’acheter la nouvelle Maral Réflex, bravo, bel achat, mais encore faut-il apprendre à la maitriser. Bon ceci est presque un mauvais exemple car la Maral est hyper facile à prendre en main, mais c’est pour vous dire qu’il ne faudrait jamais partir à la chasse sans avoir tiré quelques coups (de carabine hein !). Recul, approvisionnement, monté à l’épaule, chaque arme est différente, et pour éviter de « gorgeotter » au poste, mieux vaut la connaître. Bien évidemment on ne revient pas sur le fait qu’elle doit être à vos mesures…

Même si votre arme ne vous est pas nouvelle, un passage au stand permettra de vérifier le bon réglage de votre lunette de tir. Bref, on arrive à la chasse avec une arme que l’on connait et bien réglée !

Il n’y a pas que votre arme qui peut participer à la réussite, ou à l’échec de votre journée. En effet employer des vêtements peu bruyants, camouflés, un trépied à la bonne hauteur sont des petits détails, mais qui peuvent faire toute la différence.

2 – Bien se placer dans son environnement.

Ça y est nous sommes le jour de la battue, par chance vous n’avez rien oublié à la maison !

On écoute bien les consignes lors du rond afin de ne pas se poser 1000 questions une fois arrivé au poste : ai-je le droit de tirer un CM1 ou un CM2 ? Que des biches et pas de faons ? Y a-t-il une limite de poids concernant les sangliers, si oui est-ce plein ou vidé ? Les questions peuvent être nombreuses.

Si vous êtes placé par un chef de ligne, ce dernier est censé vous indiquer votre angle de tir, si vous avez le droit de tirer dans la traque ou pas. Le cas échéant il ne faut avoir peur de poser la question ou de faire répéter, et cela même s’il fait les placements « au pas de charges ».

Au poste on essaie d’identifier s’il y a une coulée, pour ne surtout pas se poster en face ! À coup sûr si les animaux l’empruntent, ils vous verront et risqueront de ne pas sortir. Se poster à 10 ou 15 m minimum paraît correct. S’il y a du soleil vous pouvez vous poster dans une zone ombragée afin que ce dernier ne fasse pas briller votre arme ou vos montures de lunettes par exemple.

Autre astuce, si vous pouvez vous placer derrière un arbre c’est une bonne « cachette », les animaux vous verront moins.

3 – Silence, patience et calme

Silence, patience et calme, voilà 3 éléments majeurs à respecter. Si les 2 premiers sont faciles, on vous octroie que de voir s’approcher un « grand seize » risque de faire s’emballer votre petit cœur, mais il faut tenter de rester « lucide » et calme. D’une part pour des questions de sécurité, mais aussi d’efficacité. Se précipiter pourrait vous faire tirer au-delà de l’angle des 30°, mais également vous faire toute simplement mal tirer ou pire encore blesser. Je vois mon gibier arriver, je sais où je vais tirer, je me prépare et enfin je tire.

Il faut toujours rester le plus immobile possible au poste. Éviter les gestes brusques, éviter de se lever puis se rassoir trop souvent.

Beaucoup de chasseurs le savent, il ne faut pas fumer au poste, mais également ne pas uriner ! L’odeur est alors largement perceptible par les animaux sauvages qui peuvent identifier une présence humaine. Au mieux, faites votre envie présente en sortant de votre voiture, au pire à côté du poste de votre voisin !!

4 – Vérifier son tir

On vous le répéte depuis votre examen de chasse, mais vérifier vos tirs est essentiel. Il est vrai que parfois votre loupé ne laisse aucun doute, on voit la balle taper dans les choux, mais dès qu’il s’agit d’un tir au saut du layon ça devient indispensable, par respect pour l’animal.

On sait trés bien comment ça se passe, une fois la fin de battue sonnée tout le monde court, et bien pas vous, prenez ces 2-3 minutes pour jeter un coup d’œil, on ne sait jamais. Si vous trouvez des traces de sang, matérialisez cela en laissant un mouchoir ou en cassant une branche par exemple. De même retournez à votre poste et matérialisez le si besoin est. Cela permettra de mieux reconstruire la « scène » et d’identifier le sens de la fuite de l’animal ainsi que ses possibles blessures.

Nous espérons que cet article vous aura livré quelques astuces, si tel est le cas n’hésitez pas à le partager.

Nous vous souhaitons une belle saison de battue 2019/2020 !

Photo : chasse 38
Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

7 Commentaires

  1. Bonjour et bravo,
    Les règles de sécurité sont PRIMORDIALES , ne pas tirer est un acte de chasse responsable.
    Merci pour ces rappels et pour le trait d humour…
    Répéter les consignes ne fait jamais de mal au contraire, de la à aller uriner au poste du voisin cela ne ce fait pas quoi que!….

  2. bonjour merci pour les conseils précieux , à 54 ans j’aie prie ma première action de chasse cela va me servir
    dans les semaines qui viennent , merci continuer dans ce sens cdt Bruno

  3. bonjour.
    pour un article qui parle de sécurité , moi j aurais pas mit une photo d un chasseur avec la carabine a l épaule et le canon a hauteur d homme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! même si la dite photo est celle d une chasse a l affut .et prise pour l article .

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici