Dossier chasse Périscope Peut-on vraiment interdire la chasse le dimanche ?

Cette question, récurrente depuis 20 ans, revient plus que jamais à l’ordre du jour.



Il faut dire qu’après la très bonne campagne de communication de la FNC cet été, la chasse a été mise sous le feu des projecteurs. Ajoutée à cela, la rencontre entre Willy Schraen et Emmanuel Macron en septembre, et l’on dispose là d’un sacré cocktail médiatique qui a forcément agacé nos opposants.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que cette mise en lumière se retourne contre les chasseurs, sous forme de chasse bashing, après notamment les graves accidents de chasse de ces dernières semaines, dont la mort d’un VTTiste anglais en Savoie.

L’occasion est trop belle pour les opposants anti-chasse d’inverser la tendance auprès du grand public. Comme chacun sait, les grands médias nationaux ont besoin de contenu et avec toutes ces « affaires », de très nombreux articles et autres débats télévisuels ont eu lieu. Pour la majorité, pas forcément en notre défaveur, bien au contraire.

peut-on vraiment interdire la chasse le dimanche en FranceEn parallèle à tout ce remue-ménage, de nombreux sondages ont vu le jour ici et là demandant au grand public s’il était favorable à l’interdiction de chasser le dimanche. Souvent, ce genre de sondages a lieu sur les sites internet de médias tels que RMC ou Europe 1. En général, le résultat est totalement faussé puisque chacune des communautés (chasseurs et anti-chasse) appelle en masse à prendre parti avec l’aide des réseaux sociaux. Fréquemment le non l’emporte largement, preuve de la mobilisation des chasseurs sur ce point.

Cela n’empêche pas des associations anti-chasse de sortir de leur chapeau des chiffres vraiment surprenants, allant jusqu’à expliquer que 85% des Français étaient contre la chasse le dimanche par exemple… Avec une telle majorité, il est certain qu’Alain Bougrin Dubourg aurait matière à discussion, heureusement la réalité est tout autre.

Débat sur un jour de non chasse en FranceLa réalité est également que le chef de l’exécutif a clairement pris position en faveur de la chasse, en validant la réforme par exemple (réforme qui est loin d’être finie au passage) et, avant cela, en venant assister à un tableau de chasse à Chambord lorsqu’il y était venu fêter ses 40 ans. Il faut remonter à loin, très loin, pour trouver un président de la République français posant à côté d’un sanglier !

UN JOUR DE NON CHASSE A DÉJÀ EXISTÉ

Très clairement, le cœur d’Emmanuel Macron, ou du moins son électorat, penche en faveur des chasseurs. Loin de nous l’idée de prendre parti (nous aussi nous payons notre litre de gasoil 1.5€ !) mais d’un point de vue cynégétique, la chasse est en train de vivre une avancée comme elle n’en avait pas connu depuis des lustres. Est-ce également l’amitié d’E. Macron avec le conseiller politique de la FNC, Thierry Coste, qui rentre en ligne de compte ? Difficile de savoir tant il est coutume de dire qu’en politique il n’y a pas d’amis. En tout cas, une chose est sûre : c’est bel et bien le président des chasseurs de France, Willy Schraen, qui est aux manettes de tout cela et on peut d’ores et déjà le remercier. Ce dernier est loin d’être un lapin de 6 semaines et même s’il n’a pas de véritable carrière politique derrière lui, il semble manier celle-ci avec habilité et…fermeté. Willy Schraen, reçu avec son équipe pas plus tard qu’avant-hier à l’Elysée, a totalement écarté la possibilité d’un non-jour de chasse, quel qu’il soit. Il n’en évoque même pas le sujet à vrai dire, et ne cédera jamais sur ce point.

Début des années 2000, un jour de non chasse a existéNéanmoins, les plus jeunes ne le savent peut-être pas, mais au début des années 2000, un jour de non chasse national avait pourtant été instauré, sous l’impulsion de Dominique Voynet, véritable bête noire des chasseurs de l’époque.  Il s’agissait du mercredi sans chasse. Pour justifier le choix de ce jour, la ministre de l’écologie avait avancé l’argument principal qu’il s’agissait du jour des « enfants » et que ces derniers devaient pouvoir faire toute sorte d’activités dans la nature sans craindre les chasseurs ! 3 ans plus tard, Roselyne Bachelot avait fait disparaitre cette mesure. Cela dit, vous voyez que presque 20 ans plus tard, les mêmes griefs ressortent mais cette fois-ci en faveur d’un jour non chassé le dimanche, ce qui reviendrait tout simplement à tuer la chasse séance tenante, et cela nos opposants le savent bien.

Aujourd’hui, le « trio » Macron/Schraen/Coste ne laisse aucunement présager la mise en place d’un jour de non chasse à court terme, ni avant même la fin du quinquennat du Président. Néanmoins 4 ans, c’est très vite passé, tout comme un changement de majorité…

Il faut garder en tête qu’un jour de non chasse a donc déjà existé et qu’il peut tout à fait revenir. A nous chasseurs de rester vigilants. Mais au-delà de cette vigilance, il faut aussi que l’ensemble de la communauté des chasseurs de France reste soudé, et cela n’est pas toujours le cas. A lire chaque jours des milliers et des milliers de commentaires sur nos réseaux sociaux, et ailleurs, il semble que de ce côté-là, il nous reste un travail de cohésion à faire.

Les chasseurs doivent rester solidaires
Les chasseurs doivent rester solidaires
Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

2 Commentaires

  1. La vigilance passe aussi par la participation aux sondages en ligne comme celui du site Le Point.fr ce week-end(!) sur l’interdiction de la chasse le WE et la diffusion des liens pour y accéder pour que les chasseurs s’expriment.
    Ce n’est pas tant le risque que ce chiffre ait une conséquence concrète qui est inquiétante, mais le fait que ce sondage puisse être pris comme référence d’un courant d’opinion.

    Merci de répondre à votre tour et de diffuser ce lien.
    https://www.lepoint.fr/sondages-oui-non/faut-il-interdire-la-chasse-le-week-end-04-11-2018-2268400_1923.php?boc=1521305&m_i=RD%2BcOe99SekwJJs0Bu2o3PeBO_ydY%2B0sWVqH1DW87o2tRNXj%2BMs_h7Tc9xo4He0hz3Mq5hdwI_CUrFigmoy8UX1AP8DaRz&M_BT=1050315682952#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Mi-journee%5D-20181104

  2. Soudés?… faudrait déjà décider autour de quoi. Quand on voit chaque week end de chasse comment certains chasseurs s’illustrent par certains comportements inadmissibles et bien sûr relayés dans la presse, je me désolidarise totalement et j’en ai marre d’être associé à ça!! Qu’on vire systématiquement ces gens qui pourrissent notre image, au lieu d’hurler à l’acharnement.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici