Dossier chasse On a testé pour vous Essai : jumelles télémétriques Bushnell Fusion X 10×42

La saison de chasse d’affût et d’approche touche à sa fin. Il est temps pour nous de vous livrer notre essai des nouvelles jumelles Bushnell Fusion X 10×42 avec télémètre intégré.

Cette nouvelle gamme de jumelles télémétriques vient grossir celle déjà en place chez Rivolier avec les jumelles Zeiss, mais avec un prix nettement plus compétitif. En effet, là où les Zeiss Victory 10×54 sont vendues 4230€, les Fusions X 10×42 sont vendues « seulement » 1050€, cela fait donc une sacrée différence, et rend enfin accessible ce genre de produit. Voyons ce que cela donne sur le terrain.

PRISE EN MAIN

Les Fusion X sont vendues avec une sangle de transport néoprène très agréable et une sacoche. Lors de la première prise en main, les jumelles respirent la qualité. On sent que l’on est sur un modèle haut de gamme de la marque. Les matériaux utilisés sont sérieux et le toucher des jumelles est agréable. Le poids (992g) contribue à ce ressenti même si, au final, cela ne confère pas forcément un avantage à une paire de jumelles.

Réglage de dioptrie gauche/droite et œilletons rétractables permettent une bonne personnalisation des jumelles. Une fois en main, la molette de mise au point au centre des jumelles est suffisamment large pour être trouvée instinctivement dés qu’il est nécessaire de faire le focus.

Un bouton sur chaque tube permet d’utiliser le télémètre et de personnaliser l’affichage. Le bouton de droite permet la mesure, et celui de gauche de rentrer dans les paramètres. Si la force de ces jumelles est bien entendu de pouvoir mesurer les distances, elles disposent également d’un mode de compensation angulaire basé, comme son nom l’indique, sur l’inclinaison entre le chasseur et l’objet (ou la cible) mesuré. Utile en montagne, et parfois au mirador, cette fonctionnalité peut être activée pour le tir à l’arc en donnant une distance de tir « recalculée », et également à la carabine, en fonction là, de votre calibre (8 groupes de calibres sont disponibles). Dans les 2 cas, les jumelles vous indiquent la distance réelle et la distance recalculée sur laquelle il faut se baser pour tirer.

A LA CHASSE

Les jumelles Fusion X 10×42 nous ont accompagnés pendant plusieurs mois, et c’est donc un test poussé que l’on a pu leur faire passer.

De jour, la qualité des lentilles multicouches (HDOS) est vraiment bluffante. Les jumelles sont claires et la vision parfaitement nette. Même les bords des jumelles sont parfaits. Ce dernier point indique d’ailleurs généralement un haut degré de finition. La mise au point doit être faite régulièrement sur un grossissement x10 mais se fait facilement comme indiqué plus haut grâce à une molette large et surtout fluide. Le champs à 1000m est de 93m, ce n’est pas le meilleur de tous les temps mais il est bon.

Le télémètre fonctionne très bien. Une seule pression suffit à prendre la mesure. Il existe un mode balayage automatique permettant de mesurer en continu, mais il semble un peu moins efficace, nous avons largement préféré mesurer ponctuellement ce dont nous avions besoin. Vous pouvez bien entendu configurer et personnaliser l’affichage afin d’obtenir un réticule différent (cercle, point, cercle avec point), et les fameuses informations ARC de mesure d’angle.

Traitées multicouches et avec des prismes BK7, les jumelles bénéficient d’une relativement bonne clarté à la tombée de la nuit. En revanche dans le « money time », c’est à dire le dernier quart d’heure avant la nuit noire, les Fusion X manqueront un peu de luminosité. Ce moment crucial entre chien et loup reste la chasse gardée des très grandes marques d’optiques. En condition de faible luminosité, l’affichage des informations dans les jumelles est géré automatiquement par le système ActyvSync qui affichage les informations en rouge quand le fond est foncé, et en noir quand il est clair. Le soir ou le matin, c’est donc en rouge que vont s’afficher les prises de mesures, ce qui va éclairer un peu trop les jumelles empêchant ainsi de bien voir la « cible » derrière en même temps. On aura tendance à repérer un gibier, le télémétrer, se concentrer sur l’affichage, puis reprendre l’observation.

Pour finir, au niveau de la batterie nous avons utilisé les jumelles pendant quasiment 3 mois non stop, sans compter les tests pour apprendre à s’en servir et celles-ci n’ont perdu encore aucune barre de batterie. Autant dire que l’on peut faire une saison complète avec, voire bien plus selon la fréquence d’utilisation.

Caractéristiques :

  • Grossissement : 10x
  • Diamètre de l’objectif (mm) : 42
  • Longueur (mm) : 177
  • Poids (g) : 992
  • Pupille de sortie (mm): 4
  • Dégagement oculaire : 16 mm
  • Distance de mise au point minimale (m) : 6,4
  • Champ de vision à 1000m : 93
  • Portée maximale du télémètre (m) : 1600
  • Précision (m) : +/-1
  • Étanchéité : IPX7
  • Traitement des lentilles : Exo Barrier
  • Qualité des lentilles : HDOS
  • Alimentation : 1 x pile CR2 (incluse)

Plus d’informations >>> Rivolier.com 

NOS NOTES ...
Prix
Performance de jour
Performance de nuit
Facilité d'utilisation
Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici