Le daim ne se trouve guère en liberté à part dans certains coin d’Alsace, mais il est abondant dans de nombreux pares et réserves. Il arrive parfois que certains individu s’échappe et arrive se reproduise plutôt bien. On chasse le daim a l’approche ou en battue. Il porte mieux la balle que le cerf et il fait preuve d’une résistance extraordinaire. L’équilibre naturel des sexes est a rechercher comme pour toutes les espèces de cervidés, et cela au détriment du nombre. Favorisant la qualité du cheptel, le respect de cet équilibre permet au chasseur de se procurer des trophées dont la quête apporte de belles émotions

Caractéristique:



Le daim peut peser jusqu’à 100 kg pour le mâle et 55 kg pour la femelle; sa taille au garrot est d’environ 85 cm. Trapu et arrondi, il a un pelage d’été roux fauve aux taches blanches, avec un disque caudal blanc encadré de noir (on l’appelle miroir). En hiver, le daim se revêt de gris-marron. L’ouie et l’odorat de cet animal sont complétés par une vue exceptionnelle.

Comportement et reproduction:

Le daim a des moeurs voisines de celles du cerf. Les mâles vivent ensemble en dehors de la période du rut, perdent leurs bois début mai, refont leurs têtes en un peu plus de 3 mois et frayent en août.

Dans de bonnes conditions, le daim, daguet à sa 1 ère tête, a une petite palette des sa 2e tête. Cette palette se développe au cours des mues suivantes et, vers 6 ou 7 ans, le mâle possède un trophée enviable. Au moment du brame, vers le 15 octobre, le daim pousse un cri rauque. Les grands mâles se livrent de violents combats pour la possession des hardes de femelles (daine).

Alimentation

Les daims se nourrissent de pousses et de feuilles, et broutent beaucoup dans les prés. lis aiment particulièrement les fruits de la foret, glands et châtaignes. L’hiver, ils se contentent de ronces, de lierre, de gui, de graminées sèches et de genets.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici