La perdrix est le gibier a plume le plus commun et le plus chasse en France. Deux espèces principales se partagent notre territoire : la perdrix grise, au nord de la Loire, et la perdrix rouge, au sud. Bien entendu, la démarcation n’est pas absolue : on trouve des perdrix rouges au nord du fleuve et des perdrix grises au sud; le nombre des unes et des autres diminue au fur et a mesure que l’on s’éloigne de la Loire.



perdrix rougeDe taille supérieure à la perdrix grise, elle cohabite avec cette dernière dans certaines régions. On la trouve au sud de la Loire, mais aussi en Bretagne, dans le Perche, le Vendomois et le Gâtinais.

 

Caractéristique :

Les 2 sexes ont un très beau plumage. Les plumes des flancs présentent une seule bande noie, au lieu de 2 chez la perdrix bartavelle. Le devant et le dessus de la tête sont gris-brun. Un demi-collier noir descend des yeux sous le cou. La gorge est blanche. La poitrine est gris cendré. Le do, le dessus de la queue et les ailes sont gris-brun. Le bec et les pattes sont rouges. Le male est un peu plus gros que la femelle, et ses couleurs sont plus vives. Chez le coq, les pattes sont munies d’un ergot qui, normalement, n’existe pas chez la poule; cependant, parfois, celle-ci présente une protubérance aux pattes.

Comportement et reproduction :

La perdrix rouge aime les endroits pierreux et secs. On la trouve en plaine, à la lisière des bois, dans les clairières, où elle se cache parmi les broussailles. Comme la perdrix grise, elle vit en compagnies. Levée en plaine ou en terrain découvert, elle gagne le plus rapidement possible des remises boisées, où il lui arrive de se percher. Si l’on relève la compagnie, les individus s’égaille et ne partent qu’isolément. La perdrix rouge recherche des endroits broussailleux pour dissimuler son nid. A L’époque des amours, elle vit par couple, comme la perdrix grise.

Alimentation :

Les jeunes poussins se nourrissent principalement d’insectes de diverses espèces jusqu’à l’âge de deux à trois semaines. Plus tard, et lorsqu’elles sont adultes, les perdrix rouges consomment essentiellement des végétaux que ce soit des feuilles ou des graines de plantes cultivées ou non, selon leur disponibilité. II n’existe pas de préférences alimentaires bien établies.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici