Actualité de la Chasse Petit gibier Que dit vraiment le rapport « Oie Cendrée » de l’ONCFS ?



Le fameux rapport, dont nous parlions dans notre actualité d’hier, concernant les oies cendrées de l’ONCFS est désormais consultable en ligne, Chasse Passion s’y est intéressé afin de vous éclairer sur le sujet.

rapport sur les oies ONCFS, Chasse Passion vous éclaires

Ce rapport a été rédigé par l’ONCFS, il a pour but d’améliorer nos connaissances sur l’oie cendrée en France. Les lieux d’hivernages, de reproductions, les différentes trajectoires employées, les zones de repos, autant d’informations qui sont pourtant indispensables à la pérennité de notre passion… Encore faut-il une interprétation objective !

Ce que nous apprend le rapport :

Tout d’abord, que la population d’oie cendrée se porte très bien, elle affiche une constante augmentation depuis 1990, 648 000 oies cendrées ont été comptées en Janvier 2012. Ces comptages concernent la population estampillée « population nord-ouest » qui inclut les pays européens de l’Ouest : Norvège, Suède, Danemark, Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Espagne, Portugal et France.

On y apprend également que la population d’oies cendrées hivernante en France était également en augmentation jusqu’à 2010, depuis, elle est stagnante à environ 20 000 individus alors que ce sont près de 100 000 oies cendrées qui transitent par la France afin de rejoindre leurs zones d’hivernage en Espagne.
Le rapport met en avant les études déjà en place depuis 1984, elles concernent la pose de colliers de marquage sur les oies cendrées, ainsi on apprend que près de 11 000 oiseaux se sont vu capturés, marqués puis relâchés : plus de 3640 en Norvège, environ 3500 en Suède et près de 3550 oiseaux bagués aux Pays-Bas, parmi ces oies cendrées marquées, 371 ont été recensés en France, 95% des observations concernaient des oiseaux venus de Norvège et Suède, contre seulement 5% ayant pour provenance les Pays-Bas.
Autre fait important que nous enseigne ce rapport, le centre de gravité de l’aire d’hivernage a tendance à se déplacer vers le Nord, ainsi, d’après les auteurs, ce sont près de 60% des oies cendrées qui ne descendrait pas plus au Sud que les Pays-Bas.

Extrait du rapport ONCFS : Effectifs d’oie cendrée dénombrés en France à la mi-janvier

Le rapport dévoile également que la migration prénuptiale (de retour) débute au cours de la 3ème décade de Janvier, affichant un pic de migration mi-Février. C’est ce chapitre particulier qui nous concerne, chasseurs de gibiers d’eaux. En effet, la chasse doit être interrompue dès lors que le premier oiseau en migration prénuptiale a été observé. C’est précisément sur ce point que le rapport est critiqué par nos instances cynégétiques. L’étude fait ressortir une migration prénuptiale au niveau national à compter de la 3ème décade de Janvier, résultats obtenus après analyse des données récoltées en 2012, 2013 et 2014. Si l’on détail ces résultats, le rapport met en avant « une amorce de déplacements » au cours de la 2ème décade de Janvier 2014 en Gironde, le rapport ne précise en revanche pas la définition d’ « amorce de déplacements », expression qui risque pourtant de causer énormément de torts aux chasseurs de gibiers d’eau qui pourraient se voir fermer la chasse aux oies dès cette période.

Enfin, on peut y découvrir que pas moins de 172 600€ ont été nécessaire aux études ainsi qu’à la rédaction de ce rapport, financer à hauteur de 102 600€ par la Fédération National des Chasseurs et de 70 000€ par l’ONCFS.

Aujourd’hui, la FNC a contacté Mme S. Royal, Ministre de l’Ecologie, afin de convenir d’une réunion dans les plus brefs délais. En effet, le CNCFS s’est vu annulé et repoussé ultérieurement, aucune rencontre n’est donc prévue à court terme, les chasseurs devront donc respectés l’arrêté des dates de fermeture en vigueur actuellement, arrêté qui risque très fortement de se voir attaqué par nos détracteurs qui disposent de nouveaux arguments apportés et financés… par les chasseurs !

Les fédérations départementales sont actuellement en réflexion quant aux actions à mener.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici