Actualité de la Chasse Divers et insolites Le loup serait présent dans l’Aisne de manière quasi certaine.

En fait pour l’heure, seule l’ONCFS ne reconnaît pas la présence officielle du loup dans le département. Pour la fédération des chasseurs, les agriculteurs et éleveurs présents tous les jours sur le terrain, cela ne fait aucun doute depuis plusieurs mois, il faut dire que les preuves sont là.



A commencer par cette photo d’une louve et de son louveteau prise à l’aide d’un piège photographique. Un habitant du laonnois (dans les environs de Laon) a capturé cette photo il y a quelques jours, d’après les spécialistes cela ne fait pas de doute, il s’agit bien d’un loup et de son petit.

Autre fait, là aussi avéré, l’attaque d’un troupeau de mouton à Marlois au mois de mai dernier. 10 bêtes avaient alors été tuées.

Dernier élément, la carcasse d’un animal, ressemblant fortement à un loup, retrouvée sur la voie ferrée entre Laon et Reims. L’ONCFS aurait fait des prélèvements mais on attend encore les résultats ADN.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

4 Commentaires

  1. Bonjour
    Je suis consterné par les remarques écrite sur le site il est plus prêt de la vérité que certains Ouvrez les yeux et pose vous des questions si pas pour vous faire le pour vos enfants

  2. Comme dans tout les départements nouvellement colonisé l’ONCFS nie la présence des loups afin de leurs permettre de bien s’installer et de prendre l’habitude d’attaquer les troupeaux. Il faut en général plus d’une année déprédation avant que l’ONCFS confirme l’évidence.
    Remettre l’ONCFS à la place quelle occupe dans le conflit « écologistes/pastoraux » afin de clarifier certaines déclarations pour le moins ambiguës du monde rural me semble d’une importance capitale. De même, choisir des organismes dont les déclarations ne peuvent pas etre identifiées comme idéologique, doit être une règle fondamentale de communication avec le grand public.

  3. ILLUSTRATION : C’est une scène peu ordinaire que raconte Jean-François Allier, président de l’association de chasse communale agréée (Acca) de L’Épine.
    « Vers 6 h 45, les observateurs et une équipe mobile, accompagnés d’agents de l’ONCFS, ont vu apparaître une meute de six loups, sur les traces d’une harde de chamois », détaille-t-il.
    Celui-ci précise que « la meute s’est divisée en deux, avec deux animaux en amont et quatre en aval, suivant à distance six chamois. »
    Jusque là, rien à dire, mais voilà, l’idéologie prend toujours le dessus lorsqu’il s’agit de défenseurs du loup:
    Du côté de l’ONCFS, « on indique qu’un garde a pu confirmer la présence de deux loups sur la zone samedi, et qu’une fiche d’observation a été faite à partir des différents témoignages. »
    Plusieurs témoins ont vu 6 loups, mais l’ ONCFS en retient 2 sous prétexte que la meute ne serait pas formée??? (tourne, tourne la ronde des inspirés…)
    En savoir plus en lisant l’article : LOUP, LA RONDE DES INSPIRÉS dans LE LOUP DANS LE HAUT DIOIS.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici