VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Le projet de forêt primaire ne verra pas le jour dans les Ardennes

Pas de forêt primaire dans les Ardennes

En fin d’année dernière, les membres de l’association Francis Hallé avaient considéré les Ardennes comme un territoire potentiel pour leur projet de forêt primaire. Dans des échanges entre le maire de Charleville-Mézières et le ministre de la Transition écologique, il a été officiellement confirmé que le projet n’était pas à l’étude.


Le projet de forêt primaire voulait mettre les Ardennes sous cloche.

Francis Hallé est un botaniste reconnu dans le monde écologiste pour avoir monté une association visant à placer 70 000 hectares de forêt minimum sous cloche pour permettre à la nature de reprendre ses droits.

Une fois cette forêt primaire trouvée, les militants de l’association souhaitent en interdire l’accès au moindre être humain pendant près de 800 ans.


L’objectif est donc de priver tout un département d’une partie de son territoire dans le but d’y recréer une forêt vierge ou seule la faune et la flore pourront se développer.

Pas de gestion de la végétation de la forêt, pas de gestion cynégétique et aucune intervention de la main de l’homme, voilà le rêve porté par cette organisme.

Dernièrement, l’association avait expliqué qu’elle regardait du côté des forêts Ardennaises pour mettre en action leur projet mais ce n’était pas du tout du goût des locaux.

Le gouvernement ne supporte aucun projet de ce type dans les Ardennes.

Le maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, a souhaité en savoir plus sur la mise en place éventuelle de ce projet par l’association et a adressé un courrier à Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique pour en savoir plus.


Il souhaitait couper court aux rumeurs et savoir quel était le positionnement définitif du gouvernement.

Près de trois mois après son courrier, le maire Ardennais a enfin reçu une réponse claire du gouvernement :

« Je vous confirme, Monsieur le maire, qu’il n’existe pas de projet porté ou soutenu par l’État de création d’une forêt primaire sur le territoire des Ardennes »

Voilà de quoi soulager le maire les habitants du département qui ne sont pas favorables à la mise en place d’un tel projet.


Le gouvernement semble bien conscient du fait qu’il est impossible d’établir un tel projet dans un département ou les habitants lui sont hostiles :

« La concrétisation de cette idée en un lieu donné impliquerait nécessairement l’accord et le soutien de tous les acteurs locaux concernés » .

Les Ardennes semblent donc hors d’atteinte pour le moment pour le projet de l’association Francis Hallé.

7 réflexions sur « Le projet de forêt primaire ne verra pas le jour dans les Ardennes »

  1. Il me semble qu’il existe une réserve intégrale au sein du parc national de forêts.
    Réserve dont l’accès est réservé, sur quelques routes forestières, aux piétons et dont les trois lots qu’elle comporte sont chassés régulièrement (dégâts aux alentours et routes très passantes en limite).
    Ce n’est donc pas une réserve intégrale dont on aurait pu penser qu’elle deviendrait le premier exemple de forêt primaire

    1. N’importe koi et puis koi encore…laissé pululer la faune et la flore et vous verrez…les forêts seront impénétrable et les loups roderont dans les bois…ah les ecolos citadin….ça a tt compri

  2. La planète comptera vraisemblablement 9,5 millards d’individus en 2050 alors plutôt que de faire une expérience sur un espace qui écarte l’être humain , bien au contraire il faudrait envisager le scénario pour étudier un équilibre qui tient compte de cette démographie : comment conserver une biodiversité ?
    L’humain est le maillon incontournable de la chaîne alimentaire et à ce titre il est tantôt capable du meilleur comme du pire .

    1. Exact Monsieur.Mais pas n importe lesquelles d humain et certainement pas ces costards cravates de décideurs nocifs ….des chamanes …désolée mais on en est là.

  3. Le jour ou ces farfelues prendraient le pouvoir …la chasse, la pêche et l’agriculture seront interdites ! Encore un FADA !

  4. Les membres de cette association devraient mettre sous cloche leurs terres privées et s’en interdire l’accès, comme ils devraient mettre sous cloche leur jardin d’agrément, leur pelouse privative et s’interdire d’y faire des barbecues et des galipettes. Voilà le genre d’écolos radicalisés qui veulent réserver l’espace pour les animaux et cloîtrer les gens dans leur appartement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Une chèvre défend son petit face à un sanglier

[Vidéo] Une chèvre défend son petit face à un sanglier

Nombreuses sont les vidéos ou l'ont voit des sangliers se nourrir de toutes sortes de proies. Si souvent il s'agît...

15 avril 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.