Dossier chasse Périscope Calibre 12, mon amour !

Le fusil de chasse calibre 12 est un incroyable outil !



Utilisé aussi bien à la chasse aux oiseaux que pour tirer les plus gros sangliers, il est aussi en usage dans la police et l’armée pour dégonder des portes ou envoyer des gaz lacrymogène… Dans les Alpes, on l’a même vu servir à détruire des stalactites dangereuses au dessus des routes !

Existant dans des versions allant du canon simple au fusil à pompe, le fusil de chasse est probablement l’arme la plus polyvalente qui ait jamais été inventée !

Petit tour d’horizon !

Un peu d’histoire

Après 1789, le droit de chasse devient un acquis pour tous, mais seuls les plus aisés peuvent utiliser des fusils – qui se chargent encore par la gueule. Il faut attendre les années 1850 pour voir apparaitre  les premiers fusils à canons basculants, puis la cartouche à broche, puis les cartouches à percussion centrale et le chambrage 12 qui lanceront l’essor du fusil que l’on connaît aujourd’hui.

Le chargement des cartouches de chasse calibre 12 d'antan
Le chargement des cartouches de chasse calibre 12 d’antan

Le diamètre intérieur des canons des armes chambrées en calibre 12 est de 18,5mm. Le nombre 12 correspond au nombre de balles de ce diamètre qu’on peut faire avec une livre (anglaise) de plomb (cette dénomination date de l’époque où les fusils étaient chargés par la gueule, avec une balle sphérique).

Les différents types de fusils :

  • Monocanon
  • 2 canons juxtaposés
  • Canons basculants
  • Système type darne (où les canons sont fixes et la culasse mobile)
  • 2 canons superposés
  • Semi-automatique (Le premier modèle de fusil semi-automatique a été inventé par John Browning en 1898)
  • A pompe
  • A levier sous garde

Il existe même des fusils calibre 12 automatique, comme par exemple le USAS-12 de Daewoo.. !

Le tout pouvant être à canon rayé ou lisse !

Le calibre 12 ce décline en d'innombrables versions, à l'image de ce fusil tactique
Le calibre 12 ce décline en d’innombrables versions, à l’image de ce fusil tactique

Les différents types de chambrages :

Les cartouches de chasse existent dans de très nombreux chambrages :

  • 50mm pour les projectiles « moins létaux » type gomme cogne
  • 65mm, le chambrage historique emportant la plupart du temps 32g de plomb,
  • Et jusqu’au 89mm, pour les nouvelles cartouches introduites en France il y a quelques, vendues sous l’appellation « Ultra-magnum » et emportant jusqu’à 63g de plomb !

Il est important de comprendre que ce chiffre ne correspond pas à la longueur initiale de la douille mais bien à sa longueur une fois déployée.

C’est pourquoi il faut être particulièrement vigilant car si une cartouche 12/76 peut être introduite dans un canon chambré en 70… lors du tir son déploiement risquerait de créer une surpression très dangereuse.

La star du calibre 12 : le fusil superposé
La star du calibre 12 : le fusil superposé

Les différents types de cartouches :

La grenaille de plomb

Le chiffre désignant la dimension des plombs est inversement proportionnel à leur grosseur. La grenaille de plomb numéro 12, la plus petite, est constituée de 1677 plombs de 1,25 mm de diamètre pour 0,01g. Le 0000 est lui constitué de 44 plombs de 5mm de diamètre pour 0,73g (pour une cartouche de charge 36 grammes). Le plomb N° 6 étant considéré comme le plus polyvalent !

La chevrotine

Munition composée de projectiles multiples. En plomb, elle va de 5/0 diamètre 6,20 (1,4g) à 9/0 diamètre 8,65 (3,7g). Elle est principalement interdite à la chasse (à part dans quelques cas comme la chasse au sanglier ou chevreuil dans les Landes et en Corse par exemple).

A savoir qu’il existe aussi de la chevrotine liée dont les grains de plombs sont reliés par un fil (très dangereuse et interdite à la vente).

Vielles cartouches calibre 12 en carton chargées de balle sphérique
Vielles cartouches calibre 12 en carton chargées de balle sphérique

La grenaille d’acier (ou d’autres métaux)

Créée pour remplacer la grenaille de plomb dans les endroits (zone humide) où son usage est interdit, elle a été longtemps décriée,  alors qu’après quelques réglages celle-ci se révèle très efficace, remplaçant avantageusement le plomb, métal très nocif !

Les balles

Il existe un nombre impressionnant de balles pouvant être envoyées par un fusil de chasse :

  • Les balles flèches comme la SAUVESTRE, et la F.I.E.R.
  • Les bobines comme la BLONDEAU, une sorte de bobine entourée d’un joint de plomb qui en augmentant l’étanchéité permet au projectile d’être au maximum de sa poussée lors de sa sortie du canon.
  • La SOLENGO, une masselotte en laiton dans une balle prédécoupée dont les pétales vont se séparer lors de l’impact.
  • Les SLUGS, balles de type « américain » qui ressemblent à des balles de carabine enchâssées dans un godet en plastique (destinées aux fusils à canon rayé dont le pas de rayures est inférieur à 800mm)
  • Et la fameuse BRENNEKE, best-seller des balles pour fusils à canon lisse depuis plus d’un siècle.

Enfin pour les usages autres qu’à la chasse il existe :

Des munitions de type gomme-cogne (balle en plastique) à létalité réduite utilisées pour la défense…

A la chasse ou au tir sportif le calibre 12 est l'arme la plus employée
A la chasse ou au tir sportif le calibre 12 est l’arme la plus employée

Et pour les plus « exotiques » :

Des fusées de signalisation

Des munitions incendiaires chargées avec de la poudre de magnésium

Des cartouches projetant un nuage de gaz lacrymogène

Des cartouches contenant des mini-grenades à fragmentation

Mais aussi des cartouches de confettis…

En fait, des vidéos sur internet montrent qu’on peut tirer presque n’importe quoi avec un calibre 12 (en chargeant soi même ses cartouches et à ses risques et périls) !

Conclusion

Pour conclure, on peut dire que le fusil de chasse (principalement en calibre 12) est un outil exceptionnel permettant le tir d’un nombre incroyable de munitions… Il est solide, efficace (principalement à courte portée). Son pouvoir d’arrêt à courte distance est exceptionnel. Avec un fusil de chasse, on peut faire à peu près tout ce qu’une arme peut faire.

Alors bien sûr plus un outil est polyvalent, plus il est générique et moins il est spécifique ! Ainsi pour chasser à 200 mètres, il vaut mieux quand même utiliser une carabine, mais aucune autre arme n’a la polyvalence d’un calibre 12 et il excelle dans la chasse aux petits gibiers et de nombreux autres domaines ! !

Calibre 12… Mon amour !

Bonne chasse,

Beber Wild

Calibre 12, mon amour !
Calibre 12, mon amour !
Mon enfance a baigné dans la chasse. J’ai vu mes aïeux chasser, mon père, mon oncle, mes grands-pères, leurs amis…. J’ai rechargé des cartouches en carton au coin du feu, j’ai regardé les adultes préparer le gibier, j’ai appris avec ma mère à le cuisiner. Passionné par le tir sportif, le ball-Trap, les armes, le monde animal, la botanique, la nature, les méthodes de survie « douce », le bushcraft … Toujours avide de formations et de découvertes, j’aime aller à la rencontre des autres et découvrir de nouvelles pratiques… c’est par éthique, conviction et passion que je chasse.

4 Commentaires

  1. J’ai passé mon permis de chasser en 1983 , à l’époque, les armes étaient abordable, quand je vois maintenant le prix des armes identique, les prix ont été multiplié par 10

    • Faux tu trouve dès fusil superposé aujourd’hui entre 700 et 1000€ marque ATA , Verney -carton, vectar , country, etc… et fusil auto idem style sx4 à 900€ ces fusils premier prix von très bien dans la majorité des cas À médité et après entre 1800€ et 2300€ tu a beretta silver pigeon 686/687/690. Browning b525,B725 ,Zoli ,fabarm,verney -carron etc… a l’époque en 1993 acheté un ultra ligt beretta 686 noir tu débourser 10000 franc 1 Brique en comparaison c’est moins cher par contre pour les cartouches c’est plus cher

  2. Merci beaucoup pour cet article très synthétique et utile , comme un vaccin de rappel de l’histoire de ce qui reste une arme « populaire ». Cordialement

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici