Dossier chasse Périscope Tout savoir sur l’entretien des chenils

L’entretien du chenil est obligatoire pour avoir des compagnons à quatre pattes en bonne santé. Protéger ses chiens est une nécessité notamment quand on commence à parler de contrôle des clôtures, d’hygiène, de lutte contre les tiques, de puces et autres désagréments qui leur polluent la vie… et indirectement la nôtre. Bref, l’habitat de nos limiers doivent donc être suivis comme il faut, nous leur devons bien cela !



Clôtures : contrôle et réparations

Avoir un chien à la maison n’est pas toujours facile ou adapté au mode de vie de son maître. Bon nombre de propriétaires choisissent alors l’option du chenil pour lieu de vie de leur compagnon à quatre pattes. Mais un tel endroit doit être hermétique afin de voir nos limiers se faire la belle soit pour chasser comme cela arrive pour certain trop passionnés ou bien pour saillir une belle située à quelques kilomètres lors de la période des chaleurs! Ainsi, afin que de tels problèmes n’arrivent pas, un contrôle des clôtures est impératif. Au moindre doute dans ces dernières, il ne faut pas hésiter à réparer immédiatement car nos chiens à une facilité déconcertante de faire d’un trou de souris une belle ouverture pour s’échapper ! Réparer, reboucher : mieux vaut prévenir que de perdre un chien lors d’une divagation des suites d’un accrochage avec véhicule.

Le nettoyage du chenil :

Lieu de vie des compagnons à quatre pattes hors saison de chasse et dès leur retour des ballades cynégétiques, le chenil doit faire l’objet de toutes les attentions en terme de propreté. Ainsi, le ramassage des crottes et autres besoins est impératif quotidiennement au risque de voir ce lieu de vie souillé et surtout de voir apparaitre bactéries et autres vers issus des excréments colonisés par les mouches surtout en période chaude.

De plus, du coté de la niche, il ne faut pas hésiter à changer fréquemment la couverture dans laquelle s’enroule votre chien car comme nous, il aime ce qui est propre ! S’il y a de la paille, sortir cette dernière tous les quinze jours et la brûler est un bon rempart contre les puces qui aiment se développer dans ce milieu. Afin de lutter encore plus efficacement, ne pas hésiter à laver le sol du chenil, les murets et l’intérieur de la niche avec du Saniterpen  qui est un excellent désinfectant et insecticide performant. Le trop vaut mieux que le pas assez, surtout dans ce domaine ! Si l’on ajoute en complément une barrière végétale constituée de géranium citronnelle et de menthe à proximité de ce coin dédié, nos chiens sont alors protégés naturellement des insectes parasites, ces derniers ne supportant pas les effluves de ces plantes ! Une infusion de citron pulvérisée un peu partout dans le chenil en complément préventif est aussi efficace contre puces et tiques. Il en est de même en mettant de la fougère comme lit dans la niche en prévention des petits aphaniptères sur le corps de votre chien, ce qui lui évitera démangeaisons et maladies.  Mais cela ne vous dédouane pas de mettre un collier anti-puce !

Le vermifugeage est aussi un impératif pour lutter contre les parasites internes des chiens. Ainsi, ne pas hésiter à passer chez son véto ou sa pharmacie pour prendre un médicament adapté. Mais cela peut se faire aussi de manière totalement bio et naturelle en mettant de temps en temps de l’ail que ce soit en poudre ou frais dans la gamelle de son toutou, ce condiment ayant aussi la vertu de faire fuir les puces et les tiques lui aussi! De plus, une possibilité de faire fuir les vers est d’agrémenter les croquettes de graines de courges et de melons broyées. Facilement trouvables en herboristerie ! Ces dernières éliminent les vers plats des intestins des canidés de chasse tout comme l’huile de pépin de courge ! Enfin, la vermifugation peut aussi se faire en ajoutant de l’argile en poudre dans l’eau de boisson, ce breuvage 100% naturel est redoutable contre les parasites intestinaux.

Gamelles d’eau et de croquettes : la grande vaiselle

Toutes les semaines, il est impératif aussi de nettoyer les gamelles où boivent et se nourrissent nos compagnons. Un bon lavage avec un produit récurrent permet d’enlever toute trace de terre et autres impuretés tout en ôtant les parasites qui auraient pu se mettre sur les surfaces de ces dernières. L’été, avec les fortes chaleurs, il ne faut hésiter à faire cela tous les jours. De plus, il ne faut non plus hésiter à mettre du produit anti-fourmis à proximité du chenil, ces petits hyménoptères raffolant des croquettes restantes.

Arbres et chenil :

Nos compagnons sont comme nous, ils aiment l’ombre en période estivale. Alors au printemps, la taille des haies ou des arbres bordant le chenil est alors primordial pour leur garantir un couvert végétal qui leur permettra de s’abriter en cas de forte chaleur. Mais attention en ce qui concerne les pins ! En effet, cette variété méditerranéenne a la faculté d’accueillir parfois des colonies de chenilles processionnaires, des insectes parfois mortels en cas d’ingestion. Dés l’apparition de cocon en bout de branche de pins, il est alors impératif de couper la branche et de la bruler là aussi. Bon nombre de chasseurs provençaux ou corse voient chaque années leurs chiens mourir à cause de cela donc méfiez-vous !

Souris, Rats et chenil :

Les chenils sont souvent de bons garde-manger pour les souris et rats qui y trouvent leur repas dans les gamelles de croquettes. Vecteurs de maladies comme la leptospirose, ces rongeurs sont proscrire en périphérie de chenil. Une campagne de piégeage est donc à faire régulièrement afin de ne pas voir nos chiens tomber malades des suites d’une rencontre avec un de ces animaux malades. Rappel : en cas de rats ou souris capturés, il est impératif de prendre des gants pour s’en saisir, les maladies et autres agents pathogènes que transportent ces derniers étant transmissibles à l’homme !

Le calendrier, le précieux allié

La date vermifugeage, celle de la pose de colliers ou de la pipette anti-puces … tout doit être consigné sur un calendrier afin de ne pas louper le rappel ou le changement de collier afin de rester efficace. Idem pour les chaleurs pour les chiennes, les noter évitera des portées non désirée et des parties chasse gâchées !

Avoir un chien ne veut pas simplement dire s’en occuper en période de chasse. Ainsi, que ce soit en chenil comme à la maison, notre compagnon demande de l’entretien pour lui et pour son cadre de vie en permanence et surtout en période rude comme l’hiver quand il fait froid ou bien encore l’été en pleine canicule. Nettoyer son environnement, faire du préventif concernant puces et tiques et assurer son bien-être sont des obligations morales et nous leur devons bien cela au vu de l’amour qu’ils nous portent !

 

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici