VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Guide des bonnes attitudes face aux opposants à la chasse

guide-bonne-pratique-face-anti-chasse

Nous vous en parlions lors de notre édition du 11 octobre dernier. Un groupe d’une dizaine de chasseurs avait été pris à parti lors d’une partie de chasse. Entre fausses preuves et communication sur les réseaux sociaux, le but des anti-chasse était de mettre en porte à faux les chasseurs et de créer des débordements. En ayant adopté le bon comportement, ces derniers n’ont pas créer d’incident.

Alvis audio spéciale chasse

A travers ce guide, nous allons vous distiller quelques conseils si vous deviez, un jour, vous retrouvez dans une situation semblable. Pensez à partager cet article sur les réseau sociaux afin d’informer un maximum de chasseurs, ainsi qu’à l’imprimer pour vos rendez-vous de chasse.

Leur mode de fonctionnement

Le but premier des anti-chasse est clairement la provocation afin de susciter une réponse violente des chasseurs. Malgré leurs différentes injonctions verbales, une quelconque contre-attaque est inutile. Au contraire. Ils vont chercher à créer une brèche afin de s’y engouffrer et de vous emporter dans leur plan.


Ces groupes sont généralement très bien organisés. Agissant sous couvert d’anonymat (cagoules), drapés de noir, avec des banderoles ou autre, leur but est de faire fuir le gibier afin de vous empêcher de chasser. Leurs actions peuvent même aller au-delà. De plus, ces groupuscules sont très actifs sur les réseaux sociaux en postant des photos et des vidéos de leurs actions à leurs membres.

C’est précisément sur ce point qu’il faut être vigilant car l’information, aujourd’hui, va très vite. Les photos ou vidéos peuvent facilement être détournés afin d’appuyer encore davantage sur l’opinion publique.

Le recours légal

Si vous voyez que la situation dégénère rapidement, il ne faut pas hésiter à faire appel aux autorités compétentes (Gendarmerie, Commissariat, garde chasse etc…). Essayez de prendre le plus de renseignements possible sur les individus (marque des véhicules, plaques d’immatriculation etc…) En cas d’impossibilité pour les forces de l’ordre de se déplacer, il faut se rendre directement dans une brigade de gendarmerie ou dans un commissariat (selon la compétence sur votre territoire) afin de porter plainte pour obstruction à un acte de chasse.

le guide pour faire face aux anti-chasse

Les lois

Ces groupes l’ignorent peut-être, mais empêcher un acte de chasse est un délit. Datant de 2010, le décret abordant cette entrave à la justice se défini ainsi : “Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe le fait, par des actes d’obstruction concertés, d’empêcher le déroulement d’un ou plusieurs actes de chasse tels que définis à l’article L. 420-3”.


Pour information, le montant d’une amende de 5ème classe est de 1500 euros et passe à 3000 euros en cas de récidive.

De plus, l’article L420-3 précise : “Constitue un acte de chasse tout acte volontaire lié à la recherche, à la poursuite ou à l’attente du gibier ayant pour but ou pour résultat la capture ou la mort de celui-ci.”

En d’autres mots, tout groupe ou personne pénétrant sur un terrain sur lequel se déroule un acte de chasse et ayant pour objectif d’empêcher le bon déroulement de ce dernier va à l’encontre de la loi et peut se voir infliger une amende ou plus si la situation venait à dégénérer.

Enfin, comme nous vous le disions en introduction, ces groupes n’hésitent pas à diffuser des images de chasseurs dont les visages ne sont même pas floutés. N’hésitez donc pas à faire valoir votre droit à l’image et à demander à ce que les clichés ou vidéos ne soient pas diffusés. Sachez qu’une photo ou une vidéo prise sans votre consentement peut être passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.


Il en est de même pour un montage. Si vous êtes victime de ce genre de procédé, cette technique est également répréhensible par la loi. Une peine de prison de un an et une amende à hauteur de 15 000 euros peuvent être appliquées.

En résumé

Au final, le bon comportement face à un tel groupe pourrait se résumer ainsi : Prendre le plus de renseignements possible, ne pas répondre à leur provocation, contacter les autorités compétentes, porter plainte et surtout n’adoptez jamais un comportement violent ou déplacé car la situation pourrait tourner en votre défaveur. Dans le feu de l’action, de l’énervement et des injonctions verbales, un coup de feu en l’air peut vite partir et c’est à ce moment que tout peut basculer.

Ami(s) chasseurs (chasseresses), gardez en tête qu’il faut garder son sang froid et de laisser la justice faire son travail.

Quelles attitudes adoptées face aux anti chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Action de chasse : un sanglier bien armé lui sort à une dizaine de mètres

[Vidéo] Action de chasse : un sanglier bien armé lui sort à une dizaine de mètres

Tous les chasseurs de grand gibier connaissent cette émotion quand la traque avance et que la végétation commence à craquer...

21 février 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.