Dossier chasse Périscope Tout savoir sur les montages d’optiques

Le tir à l’arme rayée, que ce soit avec une carabine ou un express, voit de plus en plus d’adeptes de la bête noire ou des cervidés utiliser, dans un souci d’efficacité, des points rouges ou des lunettes spécifiques. Ainsi, selon les conditions d’utilisation de son arme, le type de montage requiert une importance capitale et il n’y a qu’à voir les catalogues en ligne pour voir qu’il y en a pour tous les goûts !



Avoir un optique ou un point rouge est une aide à la visée très utile, mais cela nécessite au départ une condition indispensable :  avoir son arme dotée d’un rail ou de points d’ancrages pour en fixer un.

Point rouge Holosun monté sur un rail. Photo : Boulou chasse 66

En cas de non-présence de ces derniers, il est donc impératif alors d’aller chez un armurier qui, soit usinera votre arme afin d’y réaliser deux rainures, soit y vissera via des filetages prévus à cet effet un rail ou des embases nécessaires à la pose du point rouge ou de la lunette. Si cela ne concerne que les carabines, express et drilling anciens, la nouvelle génération d’arme est dotée dès sa sortie d’usine de ces accessoires fort utiles.

De plus, seules deux possibilités existent en terme de montage :

  • Les montages fixes,
  • Les montages non fixes.
Le rail Picatinny, la base pour de nombreux montages d’optiques

Les montages fixes

Le premier type de montage est le plus simple. En effet, le montage fixe a pour avantage de ne plus toucher l’optique une fois qu’il est sur l’arme, hormis le fait d’allumer le DOT, de toucher à son intensité ou bien de varier les grossissements dans le cas d’une lunette.  De plus, ce type de montage a tendance à moins se dérégler par moins de manipulation, ce qui n’empêche pas de le contrôler régulièrement en cas de doute ou au moins une fois par an pour cibler son arme et ainsi de parfaire les réglages.

Un des montages les plus classiques qu’il soit. 2 embases fixées sur 2 rails, eux mêmes fixés sur le boité de culasse taraudé

Néanmoins, ce type de montage a un inconvénient majeur qui est de ne pas rendre une arme polyvalente. Ainsi, avec un point rouge fixe, impossible de tirer à longue distance précisément ! De même, avec une carabine équipée d’une lunette 3x12x50, il est très difficile de pouvoir prendre une visée sur un animal sortant dans le pantalon, surtout avec une fenêtre de tir réduite! En conclusion, le montage fixe est fait pour les disciples de Saint Hubert qui ne pratiquent que le même genre de chasse et de tir, ne cherchant pas la polyvalence mais surtout l’efficacité dans leur pratique courante de leur passion et d’ailleurs c’est ce que plus de 80% des chasseurs ont !

Ces montages sont généralement constitués de colliers avec embase de serrages que l’on fixe sur le rails de son arme via un kit de visserie dans le cas des lunettes de battue, ou directement sur le point rouge qui incorpore dans son corps le système de fixation, une bonne clé allen servant généralement au serrage de l’ensemble.

Un autre montage fixe monté directement sur un rail fraisé sur la culasse.

Les montages non fixes

Ces derniers sont répartis en deux sous catégories avec d’une part les montages amovibles et d’autre part les montages pivotants…qui rendent les optiques amovibles, le but étant le même : rendre l’optique mobile à volonté ! L’avantage de ces montages est d’une part de pouvoir rendre son arme polyvalente en permettant d’ôter son aide à la visée en fonction de son poste, de la luminosité ou bien encore de la météo car un poste dans les bois avec une luminosité réduite ne demande pas la même visée qu’un mirador avec plus de 300m de possibilité de tir dans une clairière ! Idem en cas de pluie, les tireurs redoutant les gouttes sur les lentilles ! La lunette s’enlève pour laisser une visée franche, et vice versa !

Montage amovible Blaser

L’inconvénient est de devoir effectuer des tirs de contrôles un peu plus souvent du fait de l’augmentation de manipulations. Néanmoins, le côté pratique est indéniable si l’on veut avoir une arme polyvalente.

Point rouge Docteur Sight muni d’un montage Maklick

Ainsi, deux types non fixes se sont développés avec le temps utilisant le principe du quart de tour pour fixer l’ensemble. Ainsi, les marques et les modèles sont nombreux et le chasseur n’a que l’embarras du choix dans ce vaste monde qu’est celui du support d’optique et des aides à la visée! Seul le goût de ce dernier pour un modèle ou pour un autre fera qu’il prendra l’un ou l’autre, à moins qu’il ne possède une carabine bien particulière qui l’obligera à prendre des montages éponymes à la marque de cette dernière et surtout bien spécifiques.

Une chose est sûre : chacun de ces montages a des avantages et des inconvénients mais quels sont-ils ? Ainsi, outre la plus grande diversité qui est offerte en terme de modèles et de marques, ce qui peut faire pencher pour le montage amovible, c’est qu’une seule embase suffit pour plusieurs optiques, ce qui n’est pas le cas du pivotant, limitant donc les possibilités d’avoir plusieurs optiques. De plus, le prix peut aussi faire pencher le poids dans la balance passant du simple presque au double pour ce dernier selon la qualité voulue.

Un montage, un corchet, surement l’un des plus fiables maus aussi les plus compliqué à installer.. Photo : Alexandre Hansen Armurier

Néanmoins, le montage à pivot à un avantage indéniable qui fait sa force et son intérêt : la hauteur de visée de l’optique est nettement inférieure donnant un aspect esthétique plus agréable et ne nécessitant pas de busc sur la crosse pour rattraper la visée, ce qui est aussi un gage de précision en évitant les erreurs de paralaxes. Bref, il faudra choisir entre raison et passion tout en faisant attention à ne pas tomber dans la facilité en achetant à moindre prix des embases ou des colliers issus de la contrefaçon chinoise qui seront sources de déconvenues assurées.

Montage EAW

Conclusion : il y en a pour tous les goûts !

Si vous cherchez une arme polyvalente, le montage amovible ou pivotant est donc fait pour vous, il vous permettra dans l’absolu d’avoir pour une même carabine la visée franche, un point rouge, une lunette de battue ainsi qu’une lunette d’affût ou d’approche ! Si rare est le cas, le simple fait de pouvoir enlever une lunette pour passer en visée franche dans certains cas est déjà appréciable, évitant des déconvenues sur certains postes. Et si vous chassez toujours dans le même milieu, avec des postes toujours similaires, le montage fixe simplifie la vie ! Mais attention, que ce soit avec un montage fixe comme avec un montage amovible ou pivotant, écoutez les conseils avisés d’un armurier dans votre choix et surtout cibler régulièrement avec votre optique ou votre point rouge, surtout en cas de chute ou de loupés pour éviter de désagréables surprises !

Principales marques de montages pivotant :

EAW entre 350 et 600 euros

Steyr Mannlicher prix entre 400 à 550 euros

Reknagel prix entre 200 et 300 euros

Principales marques pour les montages amovibles :

Leupold QR prix entre 100 et 200 euros

Browning Nomad prix entre 200 et 300 euros

Recknagel prix entre 170 et 250 euros

MaKuik prix entre 250 et 350 euros

Warne entre 180 et 250 euros

Hawkes prix entre 90 à 250 euros

Blaser prix entre 400 et 500 euros

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

4 Commentaires

  1. Vous avez noté : « le montage à pivot à un avantage indéniable ne nécessitant pas de busc sur la crosse pour rattraper la visée, ce qui est aussi un gage de précision en évitant les erreurs de parallaxes.
    Je ne suis absolument pas d’accord avec vous, ayant 2 carabines Browning Bar II , une en 270W et l’autre en 300 Wmag , je vous garantie que la pose de busc facilite la montée en visée très rapidement et d’une super efficacité, en l’absence, j’en ai fait malheureusement plusieurs fois l’expérience sur gros sangliers, cerf ou chevreuils… Après reflection entre la pratique du Ball-Trap et les excellentes connaissances de mon armurier, j’en ai demandé la pose … Cordialement, Papycartouche03.

  2. Bonjour amis, je pense humblement que le montage sur crochet est le meilleur mais aussi le plus cher, j’ai une monture Akah sur ma carabine DWM 1909 et depuis 40 ans et je n’ai jamais eu de problème avec sa précision. Seulement, il doit être monté par un excellent armurier. Salutations de l’Argentine.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici