VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Test : Demi-jumelle de hutte Waldberg 9×63

Waldberg est une marque qui n’est plus à présenter car les chasseurs de gibier d’eau connaissent désormais assez bien ce fabricant. Réputé pour concevoir des optiques de qualité, il s’agit également d’un équipement relativement accessible en termes de prix. Nous avons pu tester l’espace de quelques semaines cette demi-jumelle.


Une optique de qualité.

Quand on monte une optique de la marque Waldberg, on sait que la qualité sera au rendez-vous. A la première prise en main, son revêtement légèrement granuleux et son poids donnent le sentiment d’un produit robuste, qui peut nous accompagner partout.

On retrouve sur cette demi-jumelle des verres ayant subi un traitement multi-couches et un prisme BaK4.

Vue de face de la demi-jumelle Waldberg 9×63

Il s’agit ici d’une optique en 9×63 c’est-à-dire un grossissement de 9x pour un diamètre de l’objectif de 63mm.

Pour les puristes de la technique, on peut également ajouter que l’on retrouve un angle de vue de 4,6° pour un champ de vision de 84m à 1000 m.

La demi-jumelle possède un poids total de 535 grammes auquel il faut ajouter 360 grammes si vous optez pour un compensateur de recul avec un rail à monter sur un semi-automatique ou 595 grammes pour un compensateur pivotant à monter sur un canardouze.

Réglages et réticule.

On retrouve sur cette demi-jumelle le réticule gravé spécial gabion qui se repère en un coup d’œil. Il se compose du U traditionnel que l’on retrouve sur les lunettes et demi-jumelles de huttes mais possède également deux petits repères supplémentaires dans le U qui permet aux tireurs qui utilisent un canard douze de pouvoir viser plus précisément selon qu’ils tirent le coup gauche ou le coup droit.

Réticule spécial gabion de la demi-jumelle Waldberg 9×63

En ce qui concerne le réglage, Waldberg a prévu un système de réglage à l’aide de vis qui se situent en dessous du montage. Il permet de régler la hauteur et la dérive mais il faut bien l’avouer, l’opération est plus complexe à mener que sur la demi-jumelle de hutte Waldberg Pro en 9×65 que nous avons déjà testé il y a quelques temps.

Vis de réglage de la demi-jumelle Waldberg 9×63

Malgré tout, une fois l’opération terminée, le montage se montre fiable et le réglage ne bouge pas après plusieurs coups de fusils.

Bien évidemment, on retrouve toujours sur ce modèle la mise au point juste derrière la bonnette en caoutchouc qui protège du recul de l’arme mais pensez tout de même à ne pas trop coller votre œil sous peine de prendre « une belle châtaigne » si vous envoyez les deux coups au canardouze.

Le prix.

Difficile de parler de cette demi-jumelle sans aborder la question du rapport qualité prix. Si ce modèle peut paraître légèrement simpliste et d’une finition assez sommaire, elle reste une solution très intéressante sur le marché. Les chasseurs de gibier d’eau sont souvent férus d’optiques soignées qui possèdent de plus en plus d’options mais pour les huttiers qui ont un budget plus restreint ou pour les débutants, c’est clairement une candidate idéale.


Elle est en effet proposée à un tarif très attractif, aux alentours de 200 euros, comme l’indique le distributeur de la marque Europ-Arm.

Certes il faudra penser à prévoir le montage selon l’arme choisie pour recevoir cette demi-jumelle Waldberg 9×63 mais il est tout à fait possible de trouver des kits complets à bon prix chez votre armurier préféré ou chez de nombreux revendeurs.

En résumé.

Simple, efficace et abordable sont les mots qui qualifient assurément cette demi-jumelle qui a clairement fait le travail. Elle se comporte aussi bien sur un semi-automatique que sur un canard douze, tant que le montage est le bon et tant que c’est bien réglé, les résultats sont là.

Waldberg-9x63b
Une demi-jumelle simple mais efficace!

Bien qu’il soit possible de régler soi-même la demi-jumelle à l’aide des différentes vis sous le montage, l’opération reste fastidieuse quand on connaît la facilité avec laquelle il est possible de régler une optique de hutte comme la Waldberg Pro 9×65.


Peut-être sommes-nous devenus trop exigeants car en dehors de ce petit point négatif, l’optique en elle-même est très agréable à utiliser.

Même lors des nuits les plus noires, on retrouve facilement un canard posé, le réglage n’a pas bougé malgré plusieurs coups tirés et c’est finalement tout ce que l’on demande à une optique de ce type.

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur le site d’Europarm en charge de sa distribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Mais quel animal peut créer un tel sillon dans un champ de blé?

[Vidéo] Mais quel animal peut créer un tel sillon dans un champ de blé?

Lors des moissons, les machines agricoles réduisent peu à peu les couverts sur la plaine, ce qui force les animaux...

12 juillet 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

Vous pouvez vous opposer au suivi de votre navigation sur ce site web. Cela protégera votre vie privée, mais empêchera également le propriétaire d'apprendre de vos actions et de créer une meilleure expérience pour vous et les autres utilisateurs.