Caractéristique :

Le corps est allongé et assez massif, la tête est anguleuse, les ailes longues à bord postérieur droit, assez étroites et légèrement pointues, la queue assez longue et arrondie. Le plumage des adultes est entièrement noir brillant avec des reflets bleu violacé, les plumes des flans formant des « culottes » tombant sur les pattes. Le bec est long, épais et pointu noir avec la base blanchâtre. Poids de 400 à 530 g.

Comportement et reproduction :



Le corbeau freux utilise les grands arbres feuillus des bois, des bosquets, des alignements et des parcs urbains. Les prairies humides, les pâturages les cultures ou les pelouses urbaines sont visitées pour l’alimentation.

Le corbeau freux est très grégaire, tout au long de l’année. Il occupe d’importants dortoirs sur les grands arbres en compagnie de choucas et parfois de corneilles. Aussitôt la reproduction, les corbeaux freux se dispersent sur un territoire assez vaste, mais les jeunes forment des groupes à part. Jusqu’en septembre, la dispersion des immatures s’effectue sans direction précise, rarement à plus 70 km de leur colonie.

Les adultes sont eux sédentaires, mais en France, le corbeau freux se reproduit dans les deux tiers Nord du pays, en plaine seulement. Toutefois, il reste rare en Bretagne. Les populations hivernantes atteignent le bassin de la Garonne, et se rencontrent surtout dans le Nord- est le centre de la France. L’espèce est en expansion géographique vers le Sud. Localement les effectifs peuvent tantôt décliner assez fortement, tantôt se maintenir stables ou en augmentation.
Le corbeau freux niche dans les arbres en colonies denses appelées « corbeautières ». La femelle effectue une ponte par an, de fin mars à mi avril, comportant de3 à 5 œufs. L’incubation est de 16 à 18 jours.



Alimentation :

corbeau freux

Le régime alimentaire est composé de graines, de tubercules, de racines, d’insectes et leurs larves, des vers de terre, des petits mollusques, des œufs et des oisillons volés au nid. Il marque une certaine préférence pour les zones herbeuses, en période de reproduction, pour capturer des proies carnées. Plus tard dans la saison, il ne dédaigne pas les végétaux, notamment les cultures (céréales en particulier) en maturité ou après la récolte.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici