Actualité de la Chasse Grand gibier Une voiture fonce sur un accompagnateur à une battue dans la Marne

Samedi dernier, 10 octobre 2020, un jeune accompagnateur (18 ans) qui participait à une battue dans la Marne s’est fait foncer dessus par un automobiliste. C’est le second accident de ce genre en 1 mois après celui d’Orvault en Loire-Atlantique.



Il était aux alentours de 13h30, ce samedi, quand l’accident a eu lieu. Un jeune accompagnant à une battue aux sangliers était placé en bord de route pour couper les chiens et prévenir les automobilistes de la battue en cours. Soudain, une camionnette s’arrête en bord de route auprès d’un autre participant entre Fontaine sur Ay et Avenay Val d’Or. Les 2 occupants demandent alors ce qu’ils font et  sitôt la réponse entendue repartent en trombe et se dirigent vers notre malheureux accompagnateur. Arrivée à la hauteur de ce dernier, la camionnette donne un coup de volant afin de lui foncer dessus, puis de l’éviter. L’accompagnant saute de peur  dans le fossé.

Cette tentative d’intimidation pouvant se solder par un accident grave,voir fatal, est d’une gravité extrême. Il s’agit, là encore, sans aucun doute, d’une manœuvre folle d’un anti-chasse qui  ne restera sans doute pas sans suite.

En effet, un dépôt de plainte a été déposé immédiatement en gendarmerie et plusieurs participants à la battue ont été témoins de la scène. Nous nous sommes procuré le dépôt de plainte et, si l’immatriculation de la camionnette n’a pas été relevée, des indices précieux devraient permettre de la retrouver, du moins on l’espère.



Le jeune homme n’a pas ressenti de douleur sur le coup, mais se retrouve depuis avec un poignet contusionné, voir cassé.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

3 Commentaires

  1. Agression avec arme par destination et mise en danger de la vie d’autrui, ils mériteraient 4 mois ferme pour les laisser réfléchir un minimum à leur connerie … mais non ils auront un rappel à la loi et encore si le dossier est traité.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici